SCPI : L’IEIF anticipe une baisse des prix de l’immobilier de bureaux sur 2019

Publié le

Les signes d’un fort ralentissement du marché de l’immobilier s’accumulent. Certes, nous sommes loin de la panique, mais même l’IEIF, lors de son dernier point sur les perspectives annuelles confirme son anticipation d’une baisse des prix de l’immobilier d’entreprise. La fin de cycle approche. En 2018, la collecte nette en SCPI d’immobilier de bureaux a représenté près de 50% de l’ensemble des investissements, soit pas moins de 2.5 milliards d’euros. Si les gestionnaires semblent véritablement confiant pour cette année 2019, les investisseurs pourraient, de leur côté, patienter quelque peu avant d’investir de nouveau. Les SCPI sont des placements de long terme, rien ne sert de se précipiter pour investir.

Une surcote de 20 à 30% du marché immobilier, la fin de cycle approche

L’économie va bien, la récession n’est pas redoutée, pas en France du moins. Mais un ralentissement de l’économie mondiale est attendu, c’est le moins que l’on puisse dire. Tous les indicateurs avancés montrent des signes de faiblesses. Cela ressemble à une fin de cycle. Dans sa matinée prospective, l’IEIF a livré ses modélisations de prévisions des marchés de bureau francilien et anticipe une baisse des prix. Pierre Schoeffler, Senior Advisor IEIF, se veut rassurant : « Notre modèle montre un ajustement de la production qui va permettre d’absorber les baisses de prix anticipées dans les bureaux et le logement. »

La collecte des SCPI en baisse de plus de (-19%) sur 2018

Aucune mauvaise surprise. La chute de la collecte nette en SCPI était évidemment attendue, tant l’année 2017 avait été totalement irrationnelle. Fort heureusement les investisseurs sont donc revenus à plus de raison. La collecte en SCPI reste tout de même, tous secteurs confondus de près de 5 milliards d’euros, selon les derniers chiffres publiés par l’ASPIM et l’IEIF. Les SCPI bureaux ont réalisé un peu plus de la moitié de cette collecte devant les SCPI diversifiées (21%), les SCPI spécialisées (16%), les SCPI commerces (7,5%) et les SCPI immobiliers résidentiels (2,6%).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SCPI : L'IEIF anticipe : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également