SCPI : record officiel de collecte en 2016, 5.56 milliards d’euros, en hausse de +30% par rapport à 2015

Publié le

C’était attendu, maintenant c’est officiel, nouveau record de collecte pour les SCPI depuis 40 ans : 5.56 milliards d’euros en 2016. 95.5% des fonds collectés sont investis en immobilier d’entreprise. Le rendement moyen du marché des SCPI ressort à 4.63%, en baisse de 22 points de base.

En 2016, avec un total de 5,56 Mds€ (+30,0% par rapport à l’exercice 2015), les SCPI, fonds d’investissement immobilier qui existent depuis une quarantaine d’années, ont atteint un nouveau record historique d’après l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). « Cette attractivité remarquable peut être mise en perspective avec le rythme de collecte observé de 2010 à 2014 qui était compris entre 2,46 et 2,93 Mds€ » souligne l’association. Cette dynamique est avant tout liée aux SCPI « bureaux » dont la collecte s’est montée à 3,13 Mds€ à elles seules. En progression relative, les SCPI « spécialisées » ont plus que doublé leur collecte nette par rapport à 2015, avec un total de 583 M€. A noter que les SCPI « Immobilier d’entreprise » sont très largement majoritaires dans cette collecte (95,5 % du total).

Performances des SCPI en 2016

Le taux de distribution sur la valeur de marché (DVM) a atteint 4,63 % sur l’année 2016. « Même en-deçà des 5 %, il constitue une « prime de risque » favorable par rapport aux placements à capital garanti », observe l’Aspim. Ce « rendement » des SCPI s’étend, suivant les catégories de sociétés, de 4,56 % (SCPI « bureaux ») à 5,07 % (SCPI « spécialisées »).

« La diminution mesurée par rapport à l’exercice 2015 s’explique concomitamment par le léger retrait des revenus distribués (-* 2,63 %) et la hausse de 2,34 % de la moyenne pondérée des prix de parts », note L’ASPIM.

Capitalisation

Au 31 décembre 2016, la capitalisation des SCPI atteignait le total historique de 43,52 Mds€, en progression de 15,1 % par rapport au 31 décembre 2015. Pour rappel, le volume sous gestion des SCPI se limitait à 24,84 Mds€ il y a cinq ans et à 15,16 Mds€ fin 2006.

Au total, la capitalisation cumulée des SCPI et des OPCI « grand public » dépasse pour la première fois les 50 Mds€. « La France conforte ainsi la deuxième place européenne de ses fonds immobiliers non cotés destinés au grand public, après l’Allemagne et devant le Royaume-Uni », explique l’Aspim.

DOCUMENTATION
LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC EN 2016 : NOUVELLE COLLECTE RECORD (PDF) - 157.9 ko
LES SCPI ET OPCI GRAND PUBLIC EN 2016 : NOUVELLE COLLECTE RECORD

Attention, comme tout placement dans l'immobilier, les SCPI sont des placements à risques de perte de capital.
  • Risque de perte en capital : le prix des parts de SCPI peut varier à la hausse, comme à la baisse. La valorisation des parts de SCPI dépend des conditions du marché de l'immobilier, sans tenir compte de la qualité intrinsèque des biens détenus.
  • Risque de rendement : aucun rendement n'est garanti. Une SCPI peut ne pas servir le moindre rendement. Les performances passées ne préjugent strcitement en rien des performances à venir.
  • Risque d'illiquidité : En achetant des parts de SCPI en direct, vous n'êtes pas certain de pouvoir les revendre. Les cessions peuvent être organisées par le gestionnaire, mais restent de gré à gré. En cas de retournement du marché de l'immobilier, vous ne pourrez probablement pas revendre vos parts (hormis investissement via un contrat d'assurance-vie, l'assureur prenant à sa charge ce risque d'illiquité).
  • Risque de crédit : le financement de parts de SCPI à crédit représente une prise de risque importante, fortement déconseillée aux investisseurs n'ayant pas le capital nécessaire pour solder le crédit à tout moment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article SCPI : record officiel de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également