Immobilier : la reprise de tous les chantiers d’ici à la fin mai est demandée par le gouvernement

Secteur du bâtiment à l’arrêt © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
L’ensemble des chantiers doivent reprendre en France d’ici à la fin mai, a souhaité mardi le ministre du Logement, Julien Denormandie, alors que le secteur du bâtiment redémarre progressivement son activité après une large paralysie liée au confinement.

Publié le

La fin du mois de mai correspond avec la fin de la prise en charge par l’Etat, à 100% du chômage partiel. Les entreprises du bâtiment doivent donc impérativement reprendre leurs chantiers d’ici là.

Tous les chantiers doivent reprendre d’ici à la fin du mois (Denormandie)

"Il faut qu’on soit très ambitieux avec un objectif qui est la reprise de tous les chantiers avant la fin du mois", a déclaré M. Denormandie sur la chaîne BFMTV. De nombreux chantiers sont à l’arrêt depuis deux mois, à la suite des mesures de confinement décrétées mi-mars pour lutter contre la propagation du coronavirus. Avec la fin du confinement ce lundi, le gouvernement met l’accent sur le secteur du bâtiment pour incarner la reprise économique à laquelle il souhaite assister. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a ainsi visité un chantier lundi.

Une reprise nécessaire et possible

"La reprise, elle est non seulement nécessaire mais elle est aussi possible", a insisté M. Denormandie, qui sortait lui-même d’une visite de chantier en Seine-et-Marne aux côtés de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Selon le ministre du Logement, plus de la moitié des chantiers sont désormais repartis en France, alors que la proportion n’était que d’un gros tiers début avril. Il y voit le signe qu’une reprise complète est possible.

Le secteur du bâtiment est néanmoins sceptique sur une telle perspective, assurant qu’il ne manque pas de volonté mais qu’il se retrouve confronté aux atermoiements de ses propres clients, publics comme privés, pour des raisons sanitaires et financières. "Ici ou là, il peut y avoir des difficultés parce que tous les chantiers ne sont pas équivalents", a admis M. Denormandie. "Mais il faut avoir un objectif ambitieux et donc se laisser ces quelques semaines pour permettre l’ensemble de la reprise."

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : la reprise (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

2 commentaires

Sur le même sujet

A lire également