ANF Immobilier : retour dans le rouge en 2014 avec une perte de 20,5 millions d’euros

Publié le  à 0 h 0

La foncière ANF Immobilier, contrôlée par la société d’investissement Eurazeo, annonce mercredi être retournée dans le rouge en 2014 avec une perte de 20,5 millions d’euros, liée à des ajustements de valeur sur son portefeuille.

ANF Immobilier : retour dans le rouge en 2014 avec une perte de 20,5 millions d’euros

En 2013, ANF, qui a profondément réorienté son portefeuille immobilier, avait dégagé un bénéfice net de 28 millions d’euros.

Arrivé à l’automne, le directeur général Renaud Haberkorn, ex patron de la Société de la Tour Eiffel , sera nommé président du directoire lors de l’assemblée générale du 6 mai prochain, annonce par ailleurs la société dans un communiqué.

La perte nette essuyée l’an dernier est notamment due à des ajustements de valeur consécutifs à "la hausse des droits de mutation dans les métropoles" et à l’impact de la loi Pinel qui plafonne la hausse des loyers applicable aux commerces à l’issue des baux, a précisé M. Haberkorn à l’AFP.

Le patrimoine marseillais de la société a lui aussi fait l’objet d’ajustements de valeur, ce qui représente une proportion égale (40%) des 29,2 millions d’euros d’ajustements inscrits dans les comptes 2014.

Le résultat netrécurrent EPRA, très scruté chez les foncières, s’est établi à 13,5 millions d’euros (+2%).

L’an dernier, les revenus locatifs de la foncière ont progressé de +15% à 40,1 millions d’euros, soit plus qu’annoncé (+12%).

Ces revenus ont été générés principalement parles baux de bureaux (34%) et de commerces (31%), dans une moindre mesure par ceux des hôtels (12%). Quant au résidentiel, il ne représente plus que 18% des loyers.

Pour 2015, la foncière anticipe une croissance de ses revenus locatifs de +12%, a indiqué ANF, détenue à 50% par Eurazeo.

L’année dernière a vu le volume des projets engagés bondir à 462 millions d’euros à fin 2014 contre 230 millions d’euros un an plus tôt.

Des engagements -* ces actifs sont loués ou pré-loués à 80%, notamment à Cdiscount (groupe Casino), Alstom Transport, Adecco ou Areva -* dont le rendement moyen attendu sera "supérieur à 7%", indique ANF.

Certaines acquisitions, celle du siège régional d’Areva à Lyon, de l’ex siège du groupe Adecco, ou encore le développement de "l’îlot Armagnac", dans la zone Euratlantique, à proximité de la future gare LGV de Bordeaux, ont modifié la répartition géographique du portefeuille du groupe.

Les actifs d’ANF sont aujourd’hui situés pour 57% à Lyon, 32% à Bordeaux et 11% à Marseille, et représentent un patrimoine de 1,1 milliard d’euros. Ils sont désormais constitués à 85% de bureaux, à11% d’hôtels et à 4% de commerces.

Un dividende de 1,10 euro par action, en hausse de 4,8% par rapport à celui de l’exercice précédent, sera proposé lors de la prochaine AG.

ANF vise un doublement de ses loyers en 5 ans, à l’horizon 2019, à l’issue de son plan stratégique.

ref/cb/aje

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article ANF Immobilier : retour (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également