Bouygues et la ville de Grenoble vont développer un habitat collectif autonome

Publié le  à 0 h 0

Le groupe Bouygues Construction et la ville de Grenoble ont signé mercredi un partenariat de recherche et développement pour réaliser un habitat collectif d’environ 90 logements, autonome en eau et en énergie, à la gestion des déchets optimisée.

Bouygues et la ville de Grenoble vont développer un habitat collectif autonome

Le partenariat a été signé par Michel Destot, député maire de Grenoble, et Yves Gabriel, PDG deBouygues Construction, a annoncé l’entreprise.

Ce prototype dénommé ABC , développé aussi avec le cabinet d’architectes Valode&Pistre, sera construit sur la ZAC Presqu’île, au sein de l’EcoCité de Grenoble.

Cet habitat qui intègrera des solutions innovantes au plan technique et architectural, vise l’autonomie en énergies (électricité, chaleur) et en eau, ainsi que l’optimisation de la gestion des déchets. Il mêle "production d’énergies renouvelables, stockage des énergies et consommations mieux maîtrisées", précise le groupe.

Sa construction, en partie standardisée, proposera aux habitants une "mutualisation des équipements, un système d’information et de pilotage, et la modularité de certains espaces".

Cet habitat autonome mettra en œuvre des technologies "reproductibles, industrialisables et exportables", qui seront "génératrices d’emplois", promet Bouygues Construction.

Les deux partenaires entendent mettre en commun "leur savoir-faire en termes d’urbanisme, d’architecture et de construction durable, dans le but de préfigurer la ville de demain à haut niveau de confort et faible empreinte écologique". Cette réalisation se veut aussi une "vitrine technologique du savoir-faire français".

Avec ce projet, Grenoble "se plaît à imaginer une nouvelle façon de vivre la villepost-carbone, la ville du futur", a déclaré M. Destot, soulignant qu’il s’intègre dans l’EcoCité de la Presqu’île, "l’un des plus vastes projets urbain, scientifique, universitaire et économique en Europe", avec 1,3 milliard d’euros d’investissement sur 15 ans.

Pour Yves Gabriel, ceprototype intègre "les aspects environnementaux, techniques, économiques et sociaux des bâtiments de demain".

ref/bpi/mml

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bouygues et la ville de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...