Crédit immobilier : une nouvelle arnaque de grande ampleur

Publié le

Emprunter jusqu’à 500.000€, à des taux imbattables, même en étant interdit bancaire, rien n’est trop gros aux yeux des arnaqueurs. Visiblement, ce miroir aux alouettes fonctionne malheureusement encore... Un site Internet avec un design léché, un discours rassurant, et les crédules tombent dans le panneau.

Le Parisien dans son édition du jour révèle une nouvelle arnaque aux crédits immobiliers. Les futurs emprunteurs acceptaient de verser un apport sur un compte bancaire dans une banque polonaise pour obtenir leur prêt. Sauf que, aucun prêt ne leur a été accordé, et que l’argent a disparu...

Crédit immobilier : jusqu’à 500 000 € de prêts aux particuliers, même fichés interdit bancaire

Sur Internet le meilleur côtoie le pire. Comment des particuliers pensent encore penser qu’un établissement financier peut prêter jusqu’à 500.000€ à des particuliers fichés interdit bancaire en France ?

  • Immo Euro Finance

Toujours est-il que la société Immo Euro Finance, se présentant comme une filiale du groupe britannique Consumer Finance and Real Estate Loan Ltd, « spécialiste européen du prêt et du crédit immobilier », avec l’appui d’un site Internet bien ficelé a séduit plusieurs Français.

  • une arnaque bien ficelée

Afin d’appâter ses futures victimes, Immo Euro Finance explique d’abord sur son site qu’elle peut résoudre les problèmes financiers de tous ceux inscrits au fichier des incidents de paiement (FICP). La société se vante d’ailleurs d’avoir permis, « à plus de 5 200 ménages français, confrontés au refus de leurs partenaires bancaires habituels, d’obtenir un crédit pour l’achat de leur résidence principale depuis 2010 ». Tout cela, bien entendu, grâce à « une gestion du risque optimale et une stratégie hypothécaire flexible ».

  • versement de l’apport personnel

Avant d’accorder « son prêt », Immo Euro Finance demande à ses « clients » de verser un apport personnel — une somme correspondant plus ou moins à 20 % du montant du crédit demandé — sur le compte prétendument ouvert à leur nom dans une banque étrangère, souvent l’établissement polonais iPKO Biznes.

Or, cette pratique est illégale en France. Un versement avant l’obtention d’une offre de prêt est strictement interdit par le code monétaire et financier.

Pour le moment, une dizaine de personnes approchées par Immo Euro Finance ont été recensées par l’avocat de Bernard Monassier, Me Pierre Hoffman. Mais elles pourraient être plus nombreuses. Certaines personnes ont viré de 30 000 à 100 000 € sur un compte qu’elles croyaient ouvert à leur nom. Depuis, elles sont sans nouvelles d’Immo Euro Finance, encore moins de leur argent et ont toutes déposé plainte pour escroquerie. De son côté, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour usurpation d’identité.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : une (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également