Foncière des Régions (FDR) : le résidentiel allemand porte les revenus au 1er trimestre

Publié le  à 0 h 0

La société Foncière des Régions (FDR) a vu ses revenus locatifs reculer au premier trimestre dans l’immobilier tertiaire en France et en Italie, tandis qu’ils progressaient dans le résidentiel en Allemagne et les hôtels, qui portent l’activité, a-t-il annoncé mercredi.

Foncière des Régions (FDR) : le résidentiel allemand porte les revenus au 1er trimestre

Les loyers qui constituent l’essentiel du chiffre d’affaires de FDR, se sont élevés à 132,9 millions d’euros à fin mars 2015, en hausse de 1,1%, a annoncé le groupe dans un communiqué.

"L’activité du 1er trimestre reflète un environnement marqué par une inflation quasi-nulle et donc une indexation particulièrement faible", commente FDR.

En revanche les loyers ont "bénéficié du renforcement dans les deux diversifications que sont le résidentiel en Allemagne et les hôtels en Europe".

Les revenus apportés par le résidentiel allemand, où le groupe a particulièrementinvesti l’an dernier, ont progressé : les loyers ont augmenté de 10,1% à 26,8 millions d’euros.

FDR a réalisé 457 millions d’euros d’acquisitions dans des "villes dynamiques", pour un rendement moyen de 5,5%, précise-t-elle, dont 182 millions d’euros investis à Berlin et 239 millionsd’euros pour une première acquisition à Hambourg.

En revanche, le pôle bureaux a vu ses loyers baisser dans des proportions équivalentes en France pour s’établir à 57 millions d’euros et en Italie (-7,2%), à 27,2 millions d’euros.

En Italie, les loyers ont pâti de la vacance, au second semestre, d’un actif situé dans la ville de Turin, dont la cession à la municipalité est en cours de discussion.

A périmètre constant toutefois, les loyers du pôle bureaux n’ont régressé que de 0,8% à 84,3 millions d’euros (-7,3% en publié).

De leur côté, les loyers du pôle hôtels et murs d’exploitation, moins important, ont bondi de 55,5% à 18,1 millions d’euros.

Pour ce pôle, le trimestre a été marqué par l’acquisition de 14,6% du capital de la filiale Foncière des Murs, désormais contrôlée à 43%, rappelle FDR.L’opération représente "l’équivalent de 432 millions d’euros d’actifs à forte rentabilité" et augmente de 4 points, à 13%, la part des hôtels et murs d’exploitation au sein du patrimoine de la foncière.

FDR a aussi "accéléré les acquisitions avec 277 millions d’euros signés (86 millions d’euros en part du groupe), aux trois quarts (76%) situés en Allemagne".

Le taux d’occupation moyen de l’ensemble du patrimoine s’établit à 96,9%, avec des baux d’une durée moyenne de 6,6 ans, en hausse d’un an grâce à un accord avec Telecom Italia, a précisé la foncière.

Les baux de Telecom Italia, "précédemment de 6,7 ans fermes, ont été allongés de près de 9 ans, à plus de 15 ans fermes, en contrepartie d’une réduction des loyers de 6,9%", précise FDR.

ref/fka/pre

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Foncière des Régions (FDR) : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également