France : 9% de logements sociaux financés en moins en 2014

©stock.adobe.com
L’an dernier 106.414 logements sociaux ontété financés en France, soit 9% de moins qu’en 2013, en raison notamment du blocage de nombreux projets de construction par des maires élus au printemps, a annoncé mardi le ministère du Logement.

Publié le , mis à jour le

France : 9% de logements sociaux financés en moins en 2014

En 2013, 117.065 logements HLM avaient reçu leuragrément.

L’an dernier, si l’on ajoute les logements financés dans les départements d’Outre-mer (6.300) et ceux des quartiers ANRU (6.661) le total des logements sociaux financés s’élève à environ 120.000, en recul de 12%.

"Cette baisse, prévisible du fait de l’attentismegénéré par toute élection municipale, a été renforcée par la remise en cause de nombreux projets bloqués par des nouveaux maires" élus au mois de mars, commente le ministère dans un communiqué.

Dans ce contexte, la ministre Sylvia Pinel "appelle chaque maire à contribuer à l’effort de production de logement social et à respecter les obligations de la loi Solidarité rénovation urbaine (SRU)", qui impose aux communes d’avoir 25% de logements sociaux.

Aujourd’hui alors que 1,7 million de demandes de logements sociaux sont en attente, "la mixité sociale est unimpératif pour mieux vivre ensemble", rappelle-t-elle.

Les logements HLM se divisent en trois grandes catégories : les PLAI ciblant les ménages les plus démunis, les PLUS destinés aux classes moyennes et enfin le PLS pour les ménages les plus aisés parmi ceux pouvant prétendre aulogement social.

Or du fait de la programmation de l’Etat, les trois quarts des logements sociaux financés l’an dernier sont des PLUS (51.490) et PLS (26.475), contre seulement un tiers de PLAI (28.449), destinés aux ménages les plus démunis, dont le nombre s’accroît.

Ces logements coûtent cher à produire car ce sont les plus subventionnés, et de fait ils ne représentent que 4% du parc actuel. Et d’ici 2018, les bailleurs sociaux doivent construire 5.000 logements HLM à "très bas loyer" ou "super PLAI" avec le soutien de l’Etat.

Une série de mesures enfaveur du logement social ont été prises par l’Etat, telles que "l’aide aux maires bâtisseurs, un taux de TVA réduit à 5,5%, l’exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties, l’aide à la pierre, la mobilisation de plus d’un milliard d’euros avec Action Logement et le maintiendu taux du Livret A à 1%", souligne le ministère.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article France : 9% de logements (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également