Immobilier : les ménages s’endettent de plus en plus longtemps (Insee)

©stock.adobe.com
L’endettement des ménages en immobilier a fortement progressé entre 2005 et 2011, une hausse qui s’est traduite par un allongement des durées de prêts, surtout chez les jeunes, indique une étude publiée jeudi par l’Insee.

Publié le  à 0 h 0

Immobilier : les ménages s’endettent de plus en plus longtemps (Insee)

L’endettement pour l’habitat est passé de 442 milliards d’euros début 2005 à 800 milliards d’euros début 2011, précise l’Institut national de la statistiques et des études économiques dans son étude.

Sur la même période, le montant moyen restant à rembourser au titre des crédits à l’habitat a crû de 58%, en raison de la hausse des prix de l’immobilier, mais le poids des remboursements mensuel est resté stable.

Dans le même temps, l’Insee note que le revenu disponible moyen a augmenté de seulement 12%.

Les durées d’emprunt se sont donc allongées, explique l’Insee, particulièrement pour les primo-accédants, "qui n’ont pas encore bénéficié de la hausse des prix et qui doivent consentir un effort d’endettement supplémentaire pour accéder à la propriété".

En 2005, les ménages de moins de 30 ans endettés pour leur résidence principale l’étaient pour plus de 20 ans dans un cas sur deux, contre 25 ansen 2011. De même pour les 30-39 ans, la durée médiane d’emprunt a progressé de 4 ans entre 2005 et 2011.

À l’inverse, les ménages plus âgés s’endettent sur des durées plus courtes en 2011 qu’en 2005 : les 60 -* 69 ans doivent pour la moitié d’entre eux rembourser leurs crédits sur moins de 10 en 2011 contre 12 ans en 2005.

Dans une étude distincte, l’Insee relève que locataires et propriétaires accédants consacrent en 2011 plus du quart de leur revenu à leurs dépenses de logement.

Parmi ces ménages, environ un sur cinq dépense plus de 40% de son revenu pour son logement.

L’étude de l’Insee relève également qu’entre 2005 et 2011, le taux d’effort des locataires s’est accru de 2,5 points, tandis que celui des propriétaires est resté stable.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier : les ménages (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également