Kaufman and Broad : recul du bénéfice 2013 mais aussi de la dette

Publié le  à 0 h 0

Kaufman&Broad, l’un des principaux promoteurs immobiliers français, a vu son bénéfice net reculer de 14,2% en 2013, à 41 millions d’euros, mais a significativement réduit sa dette sur l’exercice achevé fin novembre, a-t-il annoncé lundi soir.

Kaufman and Broad : recul du bénéfice 2013 mais aussi de la dette

Sans évoquer ce recul du profit net l’an dernier, Nordine Hachemi, tout juste promu Pdg du groupe parson conseil d’administration, note que Kaufman&Broad "a su stabiliser son chiffre d’affaires et contenir le recul de sa marge bruteà 2,5% dans un marché en retrait, tout en poursuivant de façon significative son désendettement", dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires du groupe s’est stabilisé à 1,026 milliard d’euros sur l’exercice 2013. Par secteur, le chiffre d’affaires logement -* qui représente 97% du c.a. global -* affiche un recul plus prononcé (-3,3%) à 968 millions d’euros.

La dette du promoteur a par ailleurs été réduite de 31 millions d’euros, pour s’établir à 50 millions, précise la même source.

Selon M. Hachemi, l’exercice 2014 "se présente comme une année contrastée". "Le niveau historiquement bas des réservations constaté depuis deux ans sur le marché aura un impact" sur l’année en cours, tandis que le lancement de nouvelles opérations commerciales "subira un décalage du fait des élections municipales" prévues en mars, précise-t-il.

Sur l’ensemble de l’exercice le chiffre d’affaires logement devrait ainsi s’établir à un "niveau sensiblement comparable à celui de 2013, tandis que la marge brute logement devrait être en léger retrait", avertit le Pdg.

Toutefois sur la seconde partie de l’année, "l’activité commerciale pourrait bénéficier d’une reprise progressive des réservations en volume", dit-il, prévoyant d’augmenter son offre commerciale "d’environ 15%" en 2014.

La marge brute de Kaufman&Broad s’est effritée l’an dernier, à 196,8 millions d’euros contre 202,1 millions en 2012, soit un taux de 19,2% contre 19,6%.

ref/fpo/rhl

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Kaufman and Broad : recul (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...