La Caisse des dépôts prend le contrôle d’Adoma, l’ex-Sonacotra

©stock.adobe.com
Le groupe Caisse des Dépôts va devenir l’actionnaire majoritaire d’Adoma, l’ancienne Sonacotra, à l’occasion d’une augmentation de capital, a annoncé mercredi le constructeur et gestionnaire de logements très sociaux dans un communiqué.

Publié le  à 0 h 0

La Caisse des dépôts prend le contrôle d’Adoma, l’ex-Sonacotra

"Lors du dernier conseil d’administration d’Adoma, les représentantsde l’Etat ont informé les administrateurs de la décision de l’Etat de mettre en œuvre le pacte d’actionnaires conclu en 2010 en permettant au groupe Caisse des dépôts à travers sa filiale SNI, de devenir l’actionnaire majoritaire d’Adoma à l’occasion d’une augmentation de capital de cette dernière", informe le communiqué.

Les détails de l’opération, en cours de négociation, n’ont pas été dévoilés.

Le capital d’Adoma était jusqu’à présent partagé entre l’Etat, à hauteur de 57%, et la Société nationale immobilière , à hauteur de 42%. "L’Etat restera un actionnaire important d’Adoma, sa participation, d’après la loi, ne pouvant pas descendre sous le seuil d’un tiers du capital", précise le communiqué.

Avec ces moyens supplémentaires, Adoma annonce vouloir amplifier et accélérer sa politique d’investissement pour moderniserses foyers en investissant 2 milliards d’euros dans les dix prochaines années.

"A la demande de l’Etat, Adoma poursuivra son développement dans l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des demandeurs d’asile. Enfin Adoma développera une offre nouvelle de logement au bénéfice desjeunes actifs précaires", annonce le communiqué.

"Ces décisions marquent une étape décisive dans le redressement d’Adoma. Il y a quatre ans, l’ex-Sonacotra était dans une impasse stratégique et financière", rappelle le groupe.

L’ex-Sonacotra, devenue Adoma en 2007, avaitété créée en 1957 pour loger les travailleurs algériens et résorber les bidonvilles. Elle propose 76.000 "solutions de logements" dans des résidences sociales, foyers de travailleurs immigrants, aires d’accueil des gens du voyage, pensions de famille, centres d’hébergement d’urgence, logements d’urgence et demandeurs d’asile.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Caisse des dépôts prend le : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également