Le nombre de transactions sur l’immobilier ancien proche de son record historique

Publié le

Le marché immobilier ancien s’approche de ses records historiques de transactions du début des années 2000, avec quelque 800.000 ventes estimées sur l’année 2015, a affirmé jeudi la Fnaim.

L’immobilier ancien proche des "records historiques" de transactions des années 2000 (Fnaim)

Après une stabilité au 1er semestre, avec 695.000 à 700.000 transactions estimées sur les 12 moisécoulés, "le niveau augmente de façon continue et rapide depuis juin, de sorte que l’on pourrait atteindre, voire dépasser 800.000 ventes sur l’année 2015", a jugé l’organisation professionnelle lors d’une conférence de presse.

"On retrouverait ainsi un volume proche des records historiques de la première partie des années 2000", souligne-t-elle.

Pour la Fnaim, cette "accélération des ventes traduit le fait que les acheteurs ont cessé d’anticiper des baisses de prix et ne sont donc plus enclins à attendre pour réaliser leur projet".

Début décembre, les notaires ont fait état de 753.000 transactions enregistrées à fin septembre, sur les 12 derniers mois, soit un volume en hausse de 4%.

Toutefois, le marché est encore "à deux vitesses", puisque cette reprise des transactions ne concerne pas tous les segments du marché, ou "pasau même degré", constate la Fnaim.

Ainsi, les ventes sont-elle en nette hausse dans plusieurs régions : la Bretagne , l’Aquitaine (+18,3%), le Centre, la Basse-Normandie et Rhône-Alpes (+17% à +18%), et en progression un peu moindre en Champagne-Ardenne, Midi-Pyrénées, Franche-Comté et Limousin (+11 à 13%), ou encore en Auvergne (+8,8%).

En Corse (4,8%), en revanche, la reprise est moins marquée.

Quant aux prix, ils se sont repliés de 1,9% au niveau national (-2% en province, -1,4% en Ile-de-France), selon les estimations de la Fnaim.

La Fnaim représente les professionnels de l’immobilier actifs dans la transaction, la gestion, la location, l’expertise et le diagnostic.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le nombre de transactions (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également