Les taux des crédits immobiliers tombent à 2,50% en octobre (Crédit Logement/CSA)

Publié le

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont encore baissé au mois d’octobre, où la production de crédits a été dynamique, pour s’établir à 2,50%, selon une étude publiée mardi.

Les taux des crédits immobiliers tombent à 2,50% en octobre (Crédit Logement/CSA)

Les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne à 2,56% pour l’accession dans le neuf et à 2,49% pour une acquisition dans l’ancien, détaille l’observatoire Crédit Logement/CSA.

"Depuis le début de l’année 2014, les taux ont perdu 58 points de base : la baisse s’est accélérée depuis septembre, sur un marché qui comme chaque année se redynamise après sa pause estivale", commente l’observatoire.

Cette baisse est d’ampleur comparable sur tous les marchés : celui de l’ancien où les taux sont de 2,48% en octobre celui des travaux avec des taux à 2,51% (contre 3,12%)et celui du neuf où ils sont de 2,53% (contre 3,08%).

"Ainsi sur le marché de l’ancien, la baisse des taux intervenue depuis la fin de 2011 équivaut à une diminution des prix de 13%", calcule l’observatoire.

En octobre, la quasi totalité des crédits distribués (98,9%) l’ont été à un taux inférieur à 3,5%. Ceux affichant un taux supérieur à 4% ont complètement disparu.

La part des prêts à taux variable s’est de son côté établie à 2,7% le mois dernier, contre 6,4% en 2013, ces formules étant "de moins en moins intéressantes".

"Aprèsla forte récession de la production de crédits immobiliers constatée en 2012, l’année 2013 a été celle du redémarrage (+29,7%), mais le marché n’avait pas retrouvé le niveau d’activité qui était le sien avant le déclenchement de la crise actuelle", observe l’observatoire.

Puisau premier trimestre 2014, "la production a fléchi comme cela est habituel durant les mois d’hiver", avant de se ressaisir au début du printemps, pour retomber en mai (en raison des nombreux ponts et jours fériés).

Depuis, l’activité s’est redressée (hormis en août, traditionnellement creux) avec même une accélération le mois dernier, pour s’établir à un niveau "nettement meilleur" qu’en octobre 2013.

Mais sur les 12 derniers mois, à fin octobre, la production de crédits affiche encore un recul de 4,4% sur un an.

Dans le même temps, le niveau de l’apport personnel "se dégrade encore", note l’observatoire, reculant de -2,5% en année glissante, après -5,5% l’an dernier.

Celui-ci constate toutefois "une lente reprise de la primo-accession et un retour timide des ménages modestes".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Les taux des crédits immobilie : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également