Logement : Duflot revendique 18 mois de politique active et exigeante de l’offre

©stock.adobe.com
Cécile Duflot a estimé mardi avoir mené pendant ses 18 mois au ministère du Logement une politique écologiste et sociale de l’offre, et promis d’être particulièrement attentive aux contreparties que consentira le patronat dans le cadre du pacte de responsabilité.

Publié le  à 0 h 0

Logement : Duflot revendique 18 mois de "politique active et exigeante de l’offre"

"Je serai particulièrement attentive à ce que le patronat ne nous embarque pas dans un tango de l’irresponsabilité où, à chaque concession du gouvernement, répondrait une demande supplémentaire des organisations patronales", a affirmé la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, lors de ses voeux à la presse.

Les termes du pacte de responsabilité proposé aux entreprises par François Hollande, seront précisés lors d’une "grande conférence économique et sociale" au printemps, a indiqué le président.

Ce "compromis productif se fera avec les chefs d’entrepriseset aussi avec les syndicats et les salariés", a souligné pour sa part Mme Duflot.

"Ce sera du donnant-donnant", a-t-elle affirmé. "On ne peut d’un côté faire miroiter des créations d’emplois et de l’autre, refuser de s’engager sur une méthode, un agenda, une volonté claire".

La ministre a défendu son action au ministère du Logement, la décrivant comme une "politique active et exigeante de l’offre" de logements, visant à améliorer celle-ci "dans ses objectifs sociaux et écologiques".

"Cette politique est incompatible avec un marché dérégulé", a encore affirmé la ministre, plaidant pour "une relance qualitative et durable du secteur du logement".

Mettre fin -* par l’encadrement des loyers prévu par la loi Alur en cours d’adoption au parlement -, à "l’inflation galopante du prix deslogements" ou encore développer la rénovation énergétique des bâtiments pour créer de nouveaux emplois, ont été ses priorités, a-t-elle rappelé.

En matière de construction, la ministre a affirmé vouloir "briser le plafond de verre" : décevante, la production annuelle de 2013,qui devrait s’élever à 335.000 logements (5% de moins qu’en 2012), est bien inférieure à l’objectif gouvernemental -* jamais atteint en France -* de 500.000 logements par an.

A cette fin, l’opération "Objectif 500.000", fait plancher des groupes de travail composés de professionnels, sur la simplification des normes de construction : leur rapport inspirera, fin février, un plan d’action.

Par ailleurs la dernière ordonnance visant à créer un statut du logement intermédiaire -* entre les logements sociaux et ceux du parc privé -* sera présentée "dès le mois prochain" en Conseil des ministres.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Logement : Duflot revendique : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également