Logement neuf : les primo-accédants toujours à la peine en Ile-de-France, dit Nexity

©stock.adobe.com
Malgré des taux de crédit historiquement bas, le marché immobilier de la résidence principale se contracte en Ile-de-France, où les primo-accédants voient fondre leur apport et leur budget, alors qu’ils sont davantage présents en régions, observe mercredi le promoteur Nexity.

Publié le  à 0 h 0

Logement neuf : les primo-accédants toujours à la peine en Ile-de-France, dit Nexity

Au premiersemestre 2015, le nombre de ménages accédants à la propriété est en recul de 7% comparé aux six premiers mois de 2014 : ils ne représentent plus que 20% de l’activité résidentielle totale de Nexity, un "plus bas pour un premier semestre depuis 10 ans".

A l’échelle nationale, lesclients primo-accédants de Nexity voient leurs revenus baisser tout comme leur budget (-3,1% à 220.974 euros) et leur apport personnel (-9,9% à 39.501 euros), au premier semestre 2015. Seuls 39% d’entre eux disposent de plus de 10% d’apport (45% un an auparavant).

"En Ile-de-France, le marché a perdu 27% de primo-accédants au premier semestre", a rapporté Jean-Philippe Ruggieri, directeur général de l’immobilier résidentiel chez Nexity, lors d’un point sur l’activité du groupe. En revanche en régions, ils sont en hausse de 26% dans la clientèle dugroupe, "grâce à l’efficacité du PTZ" et aux taux bas.

Remanié il y a un an, le PTZ a bénéficié à davantage de ménages, qui auparavant n’y avaient pas droit compte tenu de leurs ressources, tandis que le montant du prêt et son différé de remboursement ont été relevés.

Mais ceux achetant en zone A (Ile-de-France, Côte d’Azur...) et A bis, les plus tendues et les plus chères, ont vu les montants de PTZ auxquels ils avaient droit baisser. En effet la quotité (la part de l’emprunt immobilier total représentée par le PTZ) a diminué. Pour les clients de Nexity, le montant du PTZ a diminué de 22,7% au premier semestre 2015, sur un an.

"Les ménages aux revenus plus modestes et moyens parviennent plus difficilement à réaliser leurs projets d’accession", constate le groupe.

ref/cb/sbo

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Logement neuf : les primo-accé : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également