Nouvelle France industrielle : cinq nouveaux plans examinés

Publié le  à 0 h 0

La construction, la santé et les objets connectés sont au programme du comité de pilotage des plans de la Nouvelle France industrielle qui doit adopter mercredi cinq nouveaux plans destinés à préparer les produits innovants de demain.

Nouvelle France industrielle : cinq nouveaux plans examinés

Le quatrième comité de pilotage se penche sur les plans "Industries dubois", "Rénovation thermique des bâtiments", "Hôpital numérique", "Dispositifs médicaux et équipements de santé", "Objets connectés".

Au total, 21 plans auront ainsi été adoptés depuis la mi-mars sur les 34 du programme. Deux derniers comités de pilotage, prévus début juillet, valideront les feuilles de route restantes, a-t-on précisé au ministère de l’Economie

A l’occasion des comités de pilotage, les chefs de projets —issus en général du monde industriel---* présentent leur feuille de route comportant un calendrier et des actions concrètes, dans le domaine public et dans le secteur privé. Les 34 plans visent à préparer les produits de demain dans des domaines où les industriels français sont performants et peuvent prendre des parts de marché.

Le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg présidera le comité de pilotage auquel participera aussi le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll.

Deux des plans examinés mercredi tournent autour de projets liés à la construction.

Le plan "Industries du bois" se donne notamment pour objectif de parvenir à construire en France un immeuble de 30 étages en bois d’ici 2030. Une première étape sera la construction de 5 à 10 immeubles de moyenne hauteur à l’horizon 2017.

Le programme "Rénovation thermique des bâtiments" vise à mettre en place une offre de rénovation énergétique à des coûts maîtrisés accessibles auxménages, pour passer de 200.000 rénovations par an actuellement à 500.000 rénovations par an. A la clé, 75.000 créations d’emplois sont attendues.

Dans le domaine de la santé, le plan "Hôpital numérique" veut proposer de meilleurs soins aux patients en utilisant les outils du numérique et la télésurveillance. L’amélioration de la coordination des soins doit permettre de pouvoir traiter 700.000 cas très complexes en 2020.

Le projet dédié aux "dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé" doit permettre d’appuyer le développement des start-up etde consolider les PME dans un marché estimé à 300 milliards d’euros au niveau mondial avec une croissance de 4 à 5%.

Enfin, le plan "Objets connectés" répond à l’ambition de "construire la France des objets communicants" et de garder une place de leader dans ces technologies. Le projet prévoit notamment la mise en place dès 2014 d’une "Cité de l’objet connecté" à Angers.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Nouvelle France industrielle : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également