Pierre et Vacances conclut un accord avec ses banques sur un refinancement de la dette

©stock.adobe.com
Le groupe de résidences de loisirs Pierre et Vacances/Center Parcs a annoncé vendredi dans un communiqué être parvenu à un accord avec ses partenaires bancaires sur un refinancement global de sa dette arrivant à échéance en juin 2015.

Publié le , mis à jour le

Pierre et Vacances conclut un accord avec ses banques sur un refinancement de la dette

Pierre et Vacances précise que ce refinancement, d’un montant de 185 millions d’euros à échéance 2019, "est supérieur à l’engagement résiduel des établissements prêteurs sur l’ancien crédit syndiqué , permettant au groupe de renforcer sa liquidité".

Ce refinancement intervient alors que legroupe a lancé le 4 février une émission obligataire d’environ 100 millions d’euros afin de racheter une partie de sa dette.

"L’émission a été rapidement sur-souscrite le matin même du lancement, bénéficiant d’un fort intérêt de la part d’investisseurs institutionnels de renom", se félicite Pierre et Vacances qui précise que 115 millions d’euros ont pu être levés.

Selon le groupe, cette opération entrait dans le cadre d’un accord avec ses banques datant du 23 janvier en vue du renouvellement pour cinq ans d’un crédit syndiqué de 190 millions d’euros conclu en 2010.

"La mise en place de ces nouveaux instruments de financement et l’allongement de la maturité moyenne de l’endettement du groupe donneront à Pierre et Vacances les moyens de son développement futur, en adéquation avec la stratégie exposée et le plan de croissance WIN 2016",expliquait début février dans un communiqué Gérard Brémond, président du groupe.

Fin janvier, le groupe a annoncé une hausse de 9,7% de son chiffre d’affaires au premier trimestre de son exercice décalé à 263,7 millions d’euros, grâce à une reprise dans le tourisme et l’immobilier.

els/elm/mml

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pierre et Vacances conclut un : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également