Pierre et Vacances va ouvrir deux nouveaux Center Parcs, dans le Jura et la Saône-et-Loire

Publié le  à 0 h 0

Le groupe de tourisme et d’immobilier Pierre et Vacances a annoncé vendredi qu’il allait ouvrir à l’été 2018 deux nouveaux Center Parcs en France, dans le Jura et en Saône-et-Loire, pour un investissement de 340 millions d’euros hors taxe.

Pierre et Vacances va ouvrir deux nouveaux Center Parcs, dans le Jura et la Saône-et-Loire

"En application de sa stratégie de maillage du territoire français, le groupe Pierre et Vacances/Center Parcs a conduit des études préliminaires de faisabilité environnementales et économiques de développement dans le nord de la région lyonnaise sur deux sites", précise le communiqué.

L’un des projets sera situé dans la région jurassienne du Revermont en Franche-Comté, sur le territoire de la commune de Poligny.

L’autre sera implanté en Saône-et-Loire, au nord-ouest de Cluny en Bourgogne, au Rousset, près de la forêt du même nom.

Sur ces deux sites, Center Parcs développera une configuration "Midsize", comportant l’habituel espace aquatique tropical ainsi que 400 cottages, "destinée à compléter l’offre des domaines existants", souligne Pierre et Vacances.

Deux protocoles d’accord doivent être signés avant l’été 2014 alors que l’inauguration est prévue pour l’été 2018. Entre-temps un cinquième Center Parcs français aura ouverten 2015 dans la Vienne, celui prévu dans l’Isère étant toujours incertain en raison de nombreux recours.

L’investissement s’élèvera à 170 millions d’euros hors taxe par nouveau domaine, dont 66 millions d’euros pour les équipements et 104 millions pour les cottages.

"Pourchacun des deux projets, les équipements seront cédés à une société d’économie mixte constituée majoritairement par le Département et la Région", détaille le communiqué.

L’exploitation des équipements sera assurée, moyennant un loyer garanti, par Center Parcs, qui assurera la gestion des cottages préalablement cédés à des investisseurs particuliers et institutionnels.

Après une année noire en 2012 marquée par la première perte de l’histoire boursière du groupe, Pierre et Vacances a renoué avec un bénéfice opérationnel sur l’exercice 2013 mais affichait 47,7 millions d’euros de perte nette.

Pierre et Vacances/Center Parcs a également annoncé mi-février être parvenu à un accord avec ses partenaires bancaires sur un refinancement global de sa dette, d’un montant de 185 millions d’euros et arrivant à échéance en 2019.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pierre et Vacances va ouvrir : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également