Pour le bâtiment, l’année 2013 moins mauvaise que prévu (FFB)

©stock.adobe.com
L’année 2013 devrait être moins mauvaise que prévu pour le secteur du bâtiment, estime la Fédération française du bâtiment (FFB), qui table sur une fourchette de 330.000 à 340.000 logements mis en chantier, a-t-elle annoncé mardi.

Publié le  à 0 h 0

Pour le bâtiment, l’année 2013 "moins mauvaise que prévu" (FFB)

Toutefois "il ne faut pas confondre moindre baisse avec sortie de récession, et encore moins reprise", a estimé lors d’une conférence de presse son président Didier Ridoret, selon lequel "l’euphorie n’est pas de mise, ni au plan général, ni pour l’activité du secteur, qui sera vraisemblablement en recul sur l’ensemble de l’année de 2,6% en volume". Fin 2012, la FFB anticipait un repli de 3,5% en volume.

Le pronostic de la FFB, 330.000 à 340.000 logements mis en chantier cette année , ne traduit que "l’absence d’un décrochage supplémentaire".

Malgré ce léger signal positif, l’activité dubâtiment, "reste et restera à la peine", estime M Ridoret, pour qui "le retour à des temps réellement meilleurs, avec environ 2% de croissance du PIB par an, ne se profilera pas à l’horizon, tant que l’investissement sera en baisse et que les déficits perdureront".

Ainsi le secteuraffiche 24.000 salariés et 6.000 postes d’intérim de moins en glissement annuel au premier semestre, rappelle-t-il, maintenant la prévision de 40.000 emplois perdus dans l’année, en incluant l’intérim.

Compte tenu de cette conjoncture dégradée, la FFB réitère sa demande d’un abaissement de la TVA à 5% sur les travaux d’économie d’énergie. "Certes, le passage de 10% à 5% coûte environ 660 millions d’euros mais cette mesure est seule à même de dynamiser le marché", estime la FFB, qui attend une annonce en ce sens lors de la 2e Conférence environnementale, vendredi etsamedi.

Elle demande en outre une refonte du prêt à taux zéro (PTZ+) "dans les meilleurs délais" afin de soutenir la primo accession à la propriété, "l’homme malade du secteur".

La FFB revendique 57.000 adhérents, dont 42.000 entreprises artisanales, représentant les deux tiers des salariés du bâtiment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pour le bâtiment, l'année : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également