Précarité énergétique : l’Anah a financé la rénovation de 75.000 logements en 2014

©stock.adobe.com
En 2014 quelque 75.000 logements ontété rénovés avec l’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), notamment grâce au programme de lutte contre la précarité énergétique Habiter mieux, selon un bilan publié vendredi.

Publié le  à 0 h 0

Précarité énergétique : l’Anah a financé la rénovation de 75.000 logements en 2014

L’an dernier, près de 716,8 millions d’euros d’aides ont ainsi été accordées pour financerdes travaux, un montant en hausse de 24,5% sur un an, qui a permis de réaliser un volume de travaux de 1,4 milliard d’euros, a précisé l’Anah dans son bilan 2014.

En 2014, 74.812 logements ont ainsi pu être rénovés —* dont 49.831 dans le cadre d’"Habiter mieux" —, par des aides versées dans la plupart des cas aux propriétaires occupants, à 75% des ménages très modestes.

Cette année, l’Anah se fixe un objectif légèrement inférieur, 73.000 logements rénovés, dont 45.000 au titre de la rénovation énergétique, avec un budget de 625 millions d’euros, en baisse de 13%.

"L’une de nos priorités sera de poursuivre et développer +Habiter mieux+, avec la volonté d’assurer sa pérennité", alors qu’il ne bénéficiera plus du financement du Fonds d’aide à la rénovation thermique après 2015, a précisé à l’AFP la directrice généralede l’Anah, Blanche Guillemot.

L’Anah souhaite aussi notamment "développer de nouveaux outils de financement tels que le micro-crédit", et travailler "en partenariat avec les Caisses de retraites, à simplifier les démarches de demande d’aides" pour les ménages, indique-t-elle.

L’aide versée en moyenne l’an dernier était de 6.318 euros par logement, et ceux qui ont aussi été subventionnés par le FART, ont reçu au total 10.798 euros en moyenne, ce qui "leur a permis d’améliorer significativement leur performance énergétique", souligne l’Anah.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Précarité énergétique : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également