Surendettement : hausse de la part des dettes immobilières dans les dossiers au 4T

©stock.adobe.com
La part des dossiers de surendettement présentant des dettes immobilières a encore augmenté au 4e trimestre et atteint 11,4%, pour un montant moyen de 104.100 euros, selon des données publiées jeudi par la Banque de France.

Publié le , mis à jour le

Surendettement : hausse de la part des dettes immobilières dans les dossiers au 4T

Cette proportion s’élevait à 10,7% au deuxième trimestre et à 10,9% au troisième trimestre (102.300 euros en moyenne).

Les dettes financières étaient présentes dans 92,9% des dossiers, surtout les dettes à la consommation (86,1% pour un montant moyen de 22.400 euros).

Globalement, l’endettement se composait pour 81,3% de dettes financières, pour 9,7% d’arriérés de charges courantes (loyers, factures d’eau ou de téléphone par exemple) et pour 8,9% d’autres dettes (chèques impayés, dettes professionnelles...).

Sur l’ensemble de 2013, le nombre de dossiers déposés auprès des commissions de surendettement a augmenté de 0,98% en 2013, à 223.012.

Fin 2013, 801.000 ménages étaient en cours de désendettement, c’est-à-dire qu’ils avaient ou qu’ils étaient sur le point de bénéficier de mesures destinées à remédier à leur état de surendettement. Ce nombre s’élevait à 772.000 un an auparavant.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Surendettement : hausse (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également