Taux des crédits immobiliers : une nouvelle vague de baisse est attendue

Publié le

La Banque Centrale Européenne a créé la surprise en abaissant son principal taux directeur de 0,15% à 0,05 %, un niveau inédit afin de faire face aux menaces de déflation dans la zone euro. Les taux des crédits immobiliers proposés aux particuliers devraient logiquement baisser du même ordre d’ampleur, soit de 10 points de base.

Alors qu’on ne s’y attendait pas, la BCE a abaissé son principal taux directeur de 0,10 point, à 0,05 %, un niveau jamais atteint. C’est la 6ème fois que l’Institution agit en ce sens ces deux dernières années, sa dernière action datant de juin avec une baisse de 0,10 point également à 0,15%.

Taux directeur de la BCE

Mario Draghi, président de la BCE, confirme ainsi sa volonté d’agir face au risque de déflation dans la zone euro. En août, l’inflation a de nouveau reculé dans la zone euro, à 0,3%, selon Eurostat, contre 1,3% il y a un an, bien loin de l’objectif de la BCE de 2 %. Par ailleurs, l’institution a également abaissé encore le taux des dépôts qui rémunère les liquidités placées par les banques, à -0,20 %, ce qui devrait les inciter à prêter davantage. Par cette action forte et inattendue, la BCE espère faciliter la reprise économique en Europe en relançant le crédit et éloigner les menaces de déflation.

Taux moyen des crédits immobiliers à taux fixe sur 15 ans

Les taux de crédit immobilier pourraient encore légèrement diminuer
« Cette nouvelle baisse généralisée des taux de la Banque centrale européenne est une très bonne surprise. Elle va permettre aux banques de continuer à se refinancer à moindre coût tout en rémunérant moins l’argent qu’elles placent, ce qui devrait les inciter à prêter davantage aux ménages et aux entreprises. Le niveau record des taux de la BCE comme celui de l’OAT 10 ans permettent d’anticiper de nouvelles baisses de taux de crédit immobilier dans les prochaines semaines, même si le potentiel de baisse est aujourd’hui limité, laissant encore s’éloigner les craintes d’une remontée des taux en fin d’année » explique Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

« Après une telle mesure, les taux de crédits immobiliers devraient rester à leur très faible niveau actuel. Cette situation a de grandes chances de perdurer jusqu’à la fin de l’année, voire début 2015. Seul un retour de la croissance pourrait provoquer un changement de politique monétaire de la Banque Centrale », conclut Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Taux des crédits immobiliers : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également