Crédit immobilier : hausses de taux limitées en décembre, lentement mais surement

Publié le

Des hausses de taux de crédits immobiliers restent très modestes en décembre : de 5 à 10 points de base seulement, selon le courtier en crédits immobiliers Vousfinancer. Rien de bien méchant. Mais la tendance de fond se confirme, et l’inflation restant plus vive que les taux d’intérêts actuels.

Quelques hausses de taux en décembre et quelques baisses

En décembre, certaines banques ont remonté leurs taux de crédit comme d’autres l’avaient déjà fait en décembre, mais de façon limitée. Par ailleurs, on assiste également à nouveau à quelques baisses de taux, mais modérées également… Dans ce contexte, les écarts de taux selon les profils se creusent et le niveau des taux d’usure devient de plus en plus problématique pour certaines catégories d’emprunteurs… Si une remontée des taux se confirme en 2019, de plus en plus d’acquéreurs potentiels pourraient se voir refuser leur crédit, comme c’est déjà d’ailleurs le cas parfois pour les plus risqués et les seniors pour lesquels le taux d’assurance impacte trop fortement le taux annuel effectif global (TAEG).

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 07/02/2019
Durées de créditTaux moyens
7 ans0,90 %
10 ans1,10 %
15 ans1,35 %
20 ans1,60 %
25 ans1,85 %
30 ans2,55 %
(*) Mise à jour effectuée le 07/02/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Quelques hausses de taux limitées en décembre, de 0,05 % à 0,10%

En décembre, dans la lignée du mois de novembre, on assiste à nouveau à quelques remontées de taux mais limitées, de 0,02 à 0,10 % selon les banques et les durées de prêt. D’autres banques appliquent encore des baisses de taux, dans les mêmes proportions, afin de commencer l’année 2019 avec des conditions attractives et capter ainsi des parts de marché dès le début de l’année. « En affichant des remontées de taux différentes selon les profils d’emprunteurs et les durées de prêt, les banques ciblent ainsi leur clientèle préférentielle… De la même façon certaines baissent leurs taux pour les jeunes uniquement, avec une volonté de capter des primo-accédants, avec un profil évolutif de préférence… A ce jour, la concurrence interbancaire restant très forte, ces hausses de taux affichées n’ont quasiment pas d’impact pour les emprunteurs qui ont un bon profil… » explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Ainsi globalement, les baisses compensant les hausses, le taux moyens restent stables à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans. Les taux planchers restent toujours très bas à 0,80 % sur 15 ans, 0,95 % sur 20 ans et 1,30 % sur 25 ans pour les meilleurs profils.

© VousFinancer

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : hausses : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également