Attribution du stade de Lille : Eiffage veut que cessent les insinuations

Publié le , mis à jour le

Le groupe de BTP et de concessions Eiffage souhaite que cessent toutes les insinuations sur l’attribution du grand stade de Lille, actuellement en construction...
Attribution du stade de Lille : Eiffage veut que cessent les insinuations
©stock.adobe.com

Attribution du stade de Lille : Eiffage veut que cessent les "insinuations"

Le groupe de BTP et de concessions Eiffage souhaite que cessent toutes "les insinuations" sur l’attribution du grand stade de Lille, actuellement en construction, et se déclare prêt a saisir la justice si elles continuaient.

"Il faut cesser avec toutes ces insinuations de toutes sortes qui portent atteinte à l’image d’Eiffage et à ses 70.000 salariés", a déclaré lundi à l’AFP Me Thierry Dalmasso, avocat du troisième groupe français de BTP, aprèsun article du site internet Mediapart sur "les mystères de l’attribution du grand stade à Eiffage".

Pour Me Dalmasso, "Eiffage n’a rien à voir avec le comportement personnel de M. David Roquet (directeur d’une filiale d’Eiffage, mis en examen et écroué pour proxénétisme aggravé dans l’affaire du Carlton de Lille, ndlr) qui n’est en rien, ainsi que sa société, intervenu dans le marché du stade de Lille".

"Le groupe Eiffage a gagné en toute transparence ce marché car il avait tout simplement le meilleur projet. Eiffage considère comme scandaleuses toutes ces calomnies et se réserve toutes voies de droit pour faire cesser ces atteintes à son image et à celle de ses salariés", affirme Me Dalmasso.

Médiapart indique que le "revirement de dernière minute des élus de Lille Métropole" lors de l’attibution en 2008, pour le premier PPP (partenariat public-privé) d’un stade en France à Eiffage, aux dépends de Bouygues et Vinci, "interpelle".

Ni Bouygues, ni Vinci n’ont fait appel de cette attribution à Eiffage.

Mais Eric Darques, ancien conseiller municipal de Lambersart, dans la banlieue de Lille, a porté plainte,pour "faux et usage de faux et atteinte à l’égalité des candidats dans l’accès au marché public", contre X pour dénoncer les conditions d’attribution du chantier et de la concession à Eiffage.

Ultra-moderne et d’une capacité de 50.283 places, le grand stade de Lille, choisi pour accueillir des rencontres de l’Euro-2016 de football, est en construction depuis 2010 sur les communes de Villeneuve-dÂ’Ascq et de Lezennes. Il disposera d’une toiture mobile qui se fermera ou s’ouvrira en 30 minutes, une première en France.

"Tout est fait pour que le stade soit livré courant de l’été 2012", a affirmé à l’AFP Bertrand d’Hérouville, président d’Elisa (Eiffage Lille Stadium Arena), la société concessionnaire de ce stade qui sera le quatrième en capacité derrière le Stade de France à Saint-Denis, le Stade Vélodrome à Marseille et le futur grand stade de Lyon.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Attribution du stade de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également