Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Banques : la hausse des frais bancaires plafonnée à 2% en 2023, soit 33% de plus que la hausse moyenne constatée en 2022

Frais bancaires : pas plus de 2% de hausse en 2023 © FranceTransactions.com
Le gouvernement a demandé aux banques de s’engager à ne pas trop augmenter leurs frais bancaires en 2023. La hausse moyenne constatée en 2022 était contenue à 1.5%, elle sera de 2% maximum sur 2023, soit tout de même une augmentation de 33% du plafond.

Publié le

Bruno Le Maire avait indiqué vouloir rencontrer les banquiers et les assureurs, afin de leur demander un geste en faveur du pouvoir d’achat des Français. Ce matin se tenait la réunion avec les représentants des banques, et visiblement, le gouvernement se serait fait un peu "rouler dans la farine"... Négocier avec les banquiers, c’est toujours délicat.

Les banques s’engagent à limiter la hausse de leurs tarifs de 2% en 2023

A l’issue d’une réunion avec le ministre des finances Bruno Le Maire, les banques françaises se sont engagées à limiter à 2 % maximum la hausse de leurs tarifs l’an prochain. Chaque établissement communiquera individuellement par la suite.

Modération de la hausse des frais bancaires ? Vraiment ?

Alors que d’après Panoramabanques, la hausse moyenne des tarifs de banques n’est que de 1.5% sur 2022, l’engagement des banques à ne pas dépasser 2% de hausse en 2023 pose question. Cet engagement est en fait plus élevé que la hausse pratiquée cette année, de 33% ! Troublant. Surtout lorsque les commentaires sur le bouclier tarifaire fusent. Il y aura une « modération forte des tarifs » a indiqué Laurent Mignon, le président de la Fédération bancaire française (FBF) à l’issue d’une réunion avec le ministre des finances, Bruno Le Maire. « Chaque banque communiquera individuellement, avec une hausse de maximum 2 % des tarifs bancaires en 2023 », a poursuivi le patron du groupe BPCE. « Nous mettons en place un bouclier sur les tarifs bancaires  », a salué Bruno Le Maire.

De la politique... Politicienne

A la mi-juillet, certains établissements avaient réagi. Crédit Mutuel Alliance Fédérale avait notamment dévoilé une nouvelle offre de compte bancaire à un euro net par mois, sans aucun frais d’incident. Autre exemple, Société Générale a réduit le prix de son offre spécifique pour les clients fragiles de 3 à 1 euro par mois à partir du 1er septembre, tout en s’engageant à ce que les tarifs restent globalement stables en 2023.

Au tour des assureurs

Pour l’heure, le secteur limite la casse, surtout par comparaison aux assureurs qui attendent, eux aussi de rencontrer le ministre le 19 septembre prochain. «  Je demanderai aussi un effort aux assureurs sur les primes des assurances du quotidien, comme le logement ou la voiture », avait indiqué Bruno Le Maire fin août.
« La situation est compliquée pour les assureurs, pointe un banquier. En raison du réchauffement climatique et des catastrophes naturelles, ces derniers sont contraints de monter leurs tarifs ».

Sélection des 3 meilleures offres de bienvenue pour l'ouverture d'un compte bancaire

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Banques : la hausse des (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Hausse des frais bancaires plafonnés à 2% en 2023 : à lire également