Selectiz de la Banque Populaire, pour l’amour des risques ?

Publié le

Le discours des banques auprès des épargnants est toujours aussi surprenant. Souhaitant proposer des fonds à risques, la Banque Populaire affiche haut et clair sur son site : vous souhaitez diversifier votre épargne ? Découvrez Selectiz. Oui, sauf que Selectiz c’est de l’investissement, avec une liste de risques indiquées longue comme le bras. Rien d’un placement de bon père de famille. Alors juste évoquer une diversification de son épargne pourrait induire en erreur plus d’un épargnant.

Epargner c’est mettre de côté un capital, pas jouer en bourse !


Quand les banques vont-elles comprendre que les épargnants, qui épargnent donc, souhaitent mettre de l’argent de côté, pour pouvoir le retrouver plus tard de façon certaine. Ceux qui souhaitent spéculer ou plus simplement tenter des placements à risques pour espérer de potentiels rendements plus élevés, investissent. Ils s’appellent donc des investisseurs. Ces derniers acceptent facilement de perdre une partie de leur capital, c’est le jeu.

Mais non, rien n’y fait.


Pour faire rapide, la Banque Populaire propose à ses clients de souscrire parmi 3 fonds profilés, à risque de perte de capital. Ces fonds sont diversement disponibles en assurance-vie, compte-titres ou encore PEA. Histoire de tenter d’aller chercher du rendement. Comme les placements sans risques ne rapportent plus grand chose, convaincre les épargnants de miser sur les indices boursiers, devient malheureusement un jeu d’enfant. En attendant la prochaine chute des marchés financiers. La liste des risques est un peu longue...

Objectif de gestion ?


Surtout ne pas se laisser convaincre par ces objectifs de gestion ! Un objectif de 5% de rendement pendant 5 ans ? Cela ne veut rien dire de concret. Aucun engagement. Le fonds pourrait perdre 10%. C’est juste un objectif donné à titre indicatif. Si tout se passe bien, dans le meilleur des mondes.

Vous avez dit risques ? La liste est longue...


En petites lettres, sur le bas du document, la Banque Populaire respecte toutes les règles et liste consciencieusement tous les risques liés à ce placement. Voici le texte : "Pour chacun de ces Fonds, il existe un risque de perte en capital. Ils sont principalement soumis aux risques suivants : risque de gestion discrétionnaire, risque de taux, risque actions, risque de crédit, risque de liquidité, risque de contrepartie, risque de volatilité, risque de change, risque lié aux marchés émergents, risque lié aux titres spéculatifs, risque lié aux sociétés de petites et moyennes capitalisations, risque lié à la titrisation, risque lié aux investissements en contingent convertible, risque lié aux obligations convertibles."
Rien que cela comme risques ? La ménagère de moins de 50 ans sera donc rassurée et pourra confier son épargne de précaution en toute connaissance de cause, sur ses fonds à risques de perte de capital.
Le point positif est que la Banque Populaire affiche au moins clairement la couleur.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Selectiz de la Banque Populair : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

  • Aujourd’hui la recherche de la performance (demandée par la clientèle épargnante) passe par une diversification d’une partie des avoirs sur des produits financiers. Le risque doit être proposé au client et pas imposé. Il s’agit ici de fonds de fonds, permettant une gestion plus performante des actifs. Ne pas être appétent aux marchés financiers n’est pas un défaut, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut en dégouter les autres. Je vous rappelle que les meilleurs profits réalisés l’ont toujours été sur les marchés financiers

    Répondre à ce message

Epargnez sur vos frais bancaires !