Bourse : la chasse aux bonnes affaires attire de nombreux investisseurs particuliers

Engouement des particuliers pour les marchés actions en 2020 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les courtiers en ligne le confirment, les ouvertures de compte-titres et PEA atteignent des sommets ces dernières semaines. Les particuliers ont du temps, et avec la chute vertigineuse des indices boursiers, la chasse aux bonnes affaires est ouverte.

Publié le

Fort engouement des particuliers pour les marchés actions selon l’AMF

Dans une étude publiée le 27 avril, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a souhaité étudier le comportement des investisseurs particuliers sur les marchés actions. Grâce au données de reporting de transactions fournis par les établissements financiers français, l’étude permet de constater une activité très soutenue des particuliers sur ce marché.

Si certains des particuliers étaient déjà actifs en Bourse dans les mois qui ont précédé la crise liée au coronavirus, plus de 150.000 investisseurs ont fait leur entrée sur le marché pour la première fois depuis janvier 2018.

Des ouvertures de comptes-titres, PEA... Jusqu’à 6 fois plus nombreuses !

Attirés par les soldes sur les cours des actions, de nombreux particuliers s’intéressent de nouveau à la bourse. Ainsi, les principaux courtiers en ligne confirment une très forte hausse des demandes de dossiers d’ouvertures de comptes. Du côté de chez Fortuneo, le volume de demandes aurait été multiplié par 6 ces dernières semaines par rapport à la même période l’an dernier. Chez Bourse Direct, le leader en France de la bourse en ligne, même son de cloche, un vif intérêt de la part de nouveaux investisseurs. Un record d’activité a été même battu au 1er trimestre 2020 (Bourse Direct a exécuté plus de 1,5 million d’ordres sur le 1er trimestre 2020, près de 2 fois les volumes enregistrés au 1er trimestre 2019.). Le recrutement de nouveaux clients sur la période a lui aussi connu une très forte accélération, multiplié par près de 3 sur la période. Avec un tarif à moins de 1 € l’ordre de bourse, Bourse Direct, récompensé sur quatre années consécutives pour la qualité de son service client, dispose d’une plateforme complète de services et de produits financiers traités sur Internet : actions françaises et étrangères, produits dérivés, CFD, Forex, OPCVM, assurance-vie, ainsi que d’outils innovants à la pointe de la technologie. Bourse Direct propose également une offre d’Epargne avec son contrat d’assurance-vie, Bourse Direct Horizon.

"Nous constatons en effet une très forte de demande de la part de nouveaux investisseurs particuliers, plus jeunes, pour investir en bourse. Aussi nous avons renforcé nos formations car nous sommes convaincus que la pédagogie est essentielle et nous souhaitons accompagner au mieux ces nouveaux investisseurs. Ainsi nous proposons depuis début mars de nombreux webinaires qui rencontrent un fort succès, et pour les investisseurs qui souhaitent aller plus loin dans leur formation, notre formateur propose également des coachings personnalisés." confirme Virginie de Vichet, Directeur général adjoint Bourse Direct.

La forte volatilité des marchés a ravivé l’appétit pour les marchés actions

La tendance en 2019 était au désinvestissement (-115 millions d’euros par semaine en moyenne, soit 5,9 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année), même si l’introduction de la FDJ en bourse avait amené de nombreux nouveaux investisseurs en actions (environ 340 000 investisseurs n’ayant effectué aucune transaction sur instrument financier depuis le 1er janvier 2018).

Evolution des transactions, semaine par semaine durant la période de confinement
Evolution des transactions, semaine par semaine durant la période de confinement © AMF

Ainsi, l’AMF précise dans son étude qu’en 5 semaines pendant la crise du Covid-19 (semaines 10 à 14 de 2020), un solde positif de l’ordre de 3,5 milliards d’euros a été investi par des particuliers dans les actions du SBF120. Dans des volumes globaux sur Euronext Paris multipliés par 3 par rapport à une moyenne 2019, les achats des particuliers ont été multipliés par 4. En 2 ans, sur les années 2018 et 2019, 1 100 000 clients particuliers ont acheté des actions du SBF120. (sur ces deux ans, si on enlève la semaine de l’introduction FDJ, 750 000 clients particuliers avaient acheté des actions).

En 6 semaines, entre le 24 février et le 3 avril, 580 000 clients particuliers ont acheté des actions du SBF120. Parmi ceux-ci, on compte plus de 150 000 clients particuliers n’ayant effectué aucune transaction en direct sur instrument financier en 2018 et 2019. Ces « nouveaux » investisseurs présents majoritairement entre le 9 et le 27 mars ont donc représenté 27% des particuliers acheteurs d’actions. Ils ont également représenté jusqu’à 20% des montants investis en actions par des particuliers.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : la chasse aux (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également