Tentative timide de rebond des indices boursiers ce jour ?

Bourse © stock.adobe.com
La Bourse de Paris avançait de 0,23% mardi peu après l’ouverture, se remettant difficilement d’un plongeon la veille sur fond de mesures de restrictions de mouvements à travers l’Europe, en pleine résurgence de pandémie de Covid-19.

Publié le

Après la douche froide lundi, la Bourse de Paris remonte timidement de 0,23%

Vers 9H15 , l’indice CAC 40 prenait 11,04 points à 4.803,08 points. Il avait connu sa pire séance en plus de trois mois lundi en chutant de 3,74%.
"Nous continuons de penser que les responsables politiques vont éviter à tout prix un nouveau confinement au niveau national", affirment les analystes de Saxo Banque.
"Mais, en même temps, nousavons de plus en plus d’échos de grandes entreprises se préparant au pire et à passer à 100% en télétravail dans le cas où la combinaison de la Covid et de la grippe saisonnière mettrait sous tension dangereusement le système de santé de certains pays."
Les premières décisionspolitiques en ce sens semblent émerger à l’échelle européenne.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson devrait, dans une prise de parole mardi soir, encourager ses administrés à reprendre le télétravail s’ils ont l’accord de leur employeur, d’après le Daily Telegraph.
Il devrait aussi acter la fermeture des pubs, bars et restaurants à 22h00 à partir de jeudi.
Au même titre que le confinement partiel imposé à Madrid lundi, ces mesures rappellent les décisions prises à travers le monde au printemps, ayant entraîné un arrêt brutal de la consommation et des récessions à deux chiffres dont le monde commence tout juste péniblement à se remettre.

L’Europe n’est pas la seule à voir les feux virer au rouge : l’Argentine a enregistré lundi un record quotidien de décès avec 429 morts, et les Etats-Unis vont dépasser le seuildes 200.000 morts.
"Les politiciens vont devoir à un certain moment décider de ce qui est le plus important : un nouveau confinement généralisé ou des restrictions accrues, avec des milliers de suppressions d’emplois à la clé et des fermetures d’entreprises, ou bien une solution pourvivre avec le virus qui devrait évoluer parmi nous pendant un moment encore", commente Michael Hewson, analyste marchés en chef pour CMC Markets UK.

PARMI LES VALEURS EN VUE MARDI

Suez perdait 0,24% à 14,80 euros. Le groupe de services à l’environnement a annoncé mardi qu’il était en avance sur les objectifs de sa stratégie de recentrage à horizon 2030 et qu’il allait s’inscrire sur une trajectoire permettant de "doubler la valeur" pour ses actionnaires dès 2022.

LVMH prenait 0,19% à 396,10 euros. La justice américaine a fixé au 5 janvier la date duprocès devant opposer le géant du luxe au joaillier Tiffany, accédant ainsi en partie à la demande de la société américaine qui demandait un traitement accéléré du dossier.
Société Générale (-0,81% à 11,57 euros), Crédit Agricole (+0,10% à 7,67 euros) et BNP Paribas (-0,59% à 32,20 euros) tentaient de se remettre, difficilement, d’un plongeon la veille faisant suite aux révélations d’un consortium de journalistes qui accusent de nombreuses institutions bancaires mondiales d’avoir permis le blanchiment d’argent sale à grande échelle.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Tentative timide de rebond : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également