Brexit : le May Day de Theresa aura porté ses fruits

©stock.adobe.com
Un Brexit ne peut être qu’un hard Brexit. Sortir de l’UE ne se fait pas une main devant, une main derrière, mais la premier ministre britannique aura annoncé lors de son discours attendu hier, une nouvelle de taille : le fruit des négociations seront soumises au double vote des chambres parlementaires. Autant dire que le Brexit n’est pas encore acté.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Un discours ferme, à l’anglaise, qui tranche avec son attitude jusque là très posée. Theresa May étant surnommée outre-Manche, May Be, tellement sa position n’est jamais claire. Cette fois-ci, elle aura bien précisé les choses. Du moins pour les Britaniques. Les Ecossais se sont empressés d’affirmer qu’ils étaient en total opposition avec la premier ministre.

May Day : Aucun impact sur les marchés financiers

Comme le discours de T.May avait fuité (fuites sans doute organisées...), aucune surprise sur les marchés financiers à la prononciation de son allocution.

De meurs côtés, les analystes de Saxo Banque précisent les impacts selon eux du discours de Theresa May hier :

1/ Du point de vue politique, l’intervention du PM était très habile avec, pour message central : nous ne nous détournons pas de l’Europe, nous nous ouvrons au monde.
2/ Dans le détail, confirmation a été donnée de la sortie de l’Union monétaire, de l’Union douanière et de la CEDJ, ce qui met fin à la prédominance du droit communautaire. T. May plaide pour un accord de libre-échange « ambitieux » mais rejette pour autant le maintien dans le marché commun. On notera qu’elle a certainement négligé les difficultés économiques à venir et aussi le rapport de force en place. Economiquement parlant, le rapport de force est incontestablement favorable à l’UE puisque les exportations européennes vers le Royaume-Uni représentent seulement 3% du PIB européen alors que les exportations britanniques vers l’Union représentent 13% du PIB britannique.
3/ T. May a également rappelé que l’intégrité du Royaume-Uni sera une priorité, ce qui est une mise en garde claire et directe envoyée aux indépendantistes écossais qui sont contre le Brexit.
4/ La réaction du marché fut plutôt positive puisque le GBP a nettement bondi à l’occasion du discours. On peut attribuer ce rebond à trois phénomènes concomitants. Premièrement, beaucoup d’investisseurs s’étaient positionnés depuis quelques jours à la baisse donc certains ont procédé à des achats à bon compte. Deuxièmement, le fait que T. May ait plaidé pour un processus ordonné et fonctionnant par étape a certainement rassuré les investisseurs qui craignaient une sortie brutale. Enfin, point crucial, le marché a bien accueilli le fait que le Parlement votera sur le compromis trouvé avec l’UE.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Brexit : le May Day de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également