Chute des places boursières en Europe et aux USA, malgré les bons chiffres de l’économie américaine

Publié le

Toutes les nouvelles sont des prétextes pour vendre le marché. Les craintes sur la Turquie, le retrait de Tesla de la cote via les crypto-monnaies, toutes les nouvelles du marché sont des prétextes pour vendre. Même les bons chiffres de l’économie US ne font plus recettes.
Effondrement de l’indice US Dow Jones peu après l’ouverture (15h30 heure française)
Effondrement de l’indice US Dow Jones peu après l’ouverture (15h30 heure française) © Twitter/BloomBerg

Les Bourses européennes creusent leurs pertes mercredi à la mi-séance sur fond de repli marqué des cours des matières premières.
A 16 heures, heure française, l’indice Dow Jones perdait 206,52 points, soit 0,82%, à 25.093,4 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, reculait de 0,79% à 2.817,47 points et le Nasdaq Composite cède 0,85% à 7.803,78 points.
La remontée de la livre turque, en hausse de 4,68% face au dollar, ne parvient pas à apaiser les craintes des investisseurs sur le conflit qui oppose les Etats-Unis à la Turquie, à la fois sur le plan diplomatique et sur le front commercial.
La Turquie a en effet annoncé le doublement des droits de douane sur l’importation de plusieurs catégories de produits américains dont les voitures, l’alcool et le tabac. Une décision qui s’ajoute au boycott des produits électroniques américains réclamé mardi par le président turc Recep Tayyip Erdogan.
À Paris, en fin de matinée (11h15 GMT), le CAC 40 abandonnait 0,87% à 5 356,39 points. À Francfort, le Dax cède 0,68% et à Londres, le FTSE recule de 0,97%. L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,78%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,73% et le Stoxx 600 0,72%.

Ventes au détail aux Etats-Unis, progression de 0,5% en juillet, mieux que prévu


Les ventes au détail aux Etats-Unis, chiffre qui reflète la forme de la consommation, principal moteur de la croissance américaine, sont ressorties meilleures que prévues, en progression de 0,5% en juillet contre 0,1% attendu.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Chute des places boursières : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également