La bourse invente la lévitation financière, lors d’une crise économique sans précédent

Bourse © stock.adobe.com
La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 1,21% mardi, les yeux tournés vers la politique américaine au moment où le président Donald Trump semble engager la transition avec son successeur après avoir longtemps nié sa défaite.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

La Bourse de Paris monte de 1,21%, scrutant la transition politique américaine

L’indice parisien CAC 40 a avancé de 66,27 points à 5.558,42 points, un niveau non observé depuis la fin février lorsque l’émergence du coronavirus faisait brutalement s’effondrer les places boursières mondiales. A Wall Street, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average franchissait de son côté la barre des 30.000 points à la mi-séance vers 17H00 GMT,pour la première fois de son histoire centenaire, gagnant 1,62% sur la journée, tandis que le Nasdaq avançait de 0,95% et l’indice élargi S&P 500 de 1,51%.

Donald "Trump est en train d’accorder son feu vertà la transition politique", signale Neil Wilson, analyste en chef pour Markets.com pour justifier la hausse des indices mardi. S’il s’est gardé de reconnaître directement la victoire de Joe Biden, le président sortant a "recommandé" lundi soir que l’agence gouvernementale chargée dutransfert du pouvoir aux Etats-Unis fasse "ce qui est nécessaire" concernant les protocoles. De quoi éclaircir un peu l’horizon politique aux Etats-Unis et voir un peu s’éloigner l’hypothèse d’une passation de pouvoir chaotique.

Toujours outre-Atlantique, la probable nomination de Janet Yellen, ancienne patronne de la Banque centrale américaine, au poste très stratégique de secrétaire au Trésor, continuait à soutenir les indices boursiers. Ces nouvelles permettaient d’apporter du carburant neuf à l’envolée boursière à l’œuvre depuis le 1er novembresous l’effet de l’annonce de la grande efficacité de plusieurs vaccins contre le Covid-19. L’indice parisien est parti pour boucler son meilleur mois depuis plus de trente ans en début de semaine prochaine.
"Les investisseurs optimistes sont aux commandes", constate David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

Total envisage un plan de départs volontaires

Le groupe pétrolier TOTAL a avancé mardi après cette annonce qui pourrait entraîner 700 suppressions de postes, selon une déclaration à l’AFP d’un délégué syndical central CGT Total raffinage pétrochimie.

Quadient poursuit sa hausse

Le groupe Quadient (ex-Neopost, traitement du courrier, logiciels d’entreprise et consignes automatiques) a avancé de 6,19% à 15,43 euros au lendemain d’un bond de près de 20%, faisant suite à l’annonce lundi que la baisse de ses ventes avait ralenti lors de son troisième trimestre décalé.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La bourse invente la lévitatio : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également