Bourse : une seconde vague d’optimisme, le CAC 40 en forte hausse (+2,15%)

La Bourse de Paris a terminé largement dans le vert (+2,15%) lundi, au terme d’une séance calme en l’absence des investisseurs britanniques et américains, se réjouissant du déconfinement rapide des économies des deux côtés de l’Atlantique.
CAC40
Bourse © stock.adobe.com

Publié le

La Bourse de Paris optimiste (+2,15%) quant au déconfinement

L’indice CAC 40 a gagné 95,35 points à 4.539,91 points, dans un volume d’échanges réduit de 2,05 milliards d’euros. Vendredi, il avait clôturé à l’équilibre. La cote parisienne a ouvert en hausse avant d’accroître ses gains au fil de la séance. Cela "témoigne de l’optimisme des investisseurs quant au déconfinement rapide de laplupart des économies et de la confiance dans le fait qu’il n’y aura pas de seconde vague" de contamination par le coronavirus, souligne auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, un analyste de Dôm Finance.
"Les investisseurs parient sur un rebond économique" en Europe et aux Etats-Unis, complète-t-il.

Dans ce contexte, le regain de tensions entre Washington et Pékin autour de Hong Kong "reste présent dans l’esprit des investisseurs mais passe clairement au second plan", selon lui. Déjà tendues au sujet du coronavirus, les relations entre les Etats-Unis et laChine se sont encore envenimées sur fond de retour à la violence à Hong Kong où des milliers de manifestants ont protesté dimanche contre un projet de loi chinois sur la sécurité qui vise à interdire la trahison, la sécession, la sédition et la subversion. Washington a menacé deprendre des sanctions commerciales si cette mesure était mise en place mais Pékin a demandé dimanche son application "sans le moindre délai".

Du côté des indicateurs, si la baisse de la consommation des ménages et des investissements des entreprises ont fait plonger l’Allemagne dans la récession au premier trimestre 2020, le moral des entrepreneurs allemands a rebondi en mai après son plus bas historique le mois précédent, porté par l’optimisme lié aux mesures de déconfinement.

  • Sur le front des valeurs, Lagardère a bondi (+16,15% à 13,02 euros) en tête du SBF 120, porté par l’annonce que la société holding de Bernard Arnault, le patron de LVMH, va se porter au secours de la holding personnelle très endettée d’Arnaud Lagardère, dont il va prendre environ un quart.
  • Le groupe de médias Vivendi (+1,68%à 19,95 euros), contrôlé par Vincent Bolloré, détient quant à lui désormais 16,48% du capital de Lagardère, et rattrape peu à peu le premier actionnaire Amber Capital, selon un document publié lundi par l’Autorité des marchés financiers (AMF).
  • Le tourisme a redressé la tête,galvanisé par la décision du gouvernement d’exonérer de cotisations sociales certaines entreprises affectées par les conséquences de l’épidémie de Covid-19.
  • Accor a ainsi pris 6,94% à 22,80 euros, Pierre&Vacances est monté de 5,60% à 17,90 euros et Compagnie des Alpes de 2,61% à 15,72 euros.
  • Airbus a pour sa part gagné 8,51% à 58,64 euros, Aéroports de Paris a progressé de 8,72% à 86,05 euros et Air France-KLM de 4,55% à 3,77 euros.
  • Renault a engrangé 4,44% à 17,96 euros. Le constructeur doit participer au projet européen de développement d’une filière de fabrication de batteries électriques et cela fait partie des éléments en négociation pour l’attribution au groupe d’un prêt garanti de 5 milliards d’euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : une seconde vague : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également