CAC 40 en marche arrière, légère encore pour le moment (-0,58%)

Bourse © stock.adobe.com
La Bourse de Parisévoluait en baisse de 0,58% jeudi dans les premiers échanges, avec le retour des inquiétudes sur la progression de l’épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis et des conséquences économiques des mesures sanitaires.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

La Bourse de Paris revient à la prudence face à l’épidémie (-0,58%)

L’indice CAC 40 reculait de 31,90 points à 5.479,55 points vers 09H25. La veille, il avait progressé de 0,52%. "La progression rapide de l’épidémie prend de vitesse les progrès réalisés sur les vaccins" résume Tangi Le Liboux, analyste d’Aurel BGC. C’est notamment le cas aux Etats-Unis, où l’épidémie est sensiblement repartie à la hausse depuis quelques semaines. Face à l’augmentation des cas, le maire de New-York a annoncé la fermeture des écoles au moins jusqu’à la première semaine de décembre, tout en prévenant que d’autres mesures pourraient suivre.

Cette déclaration a changé la tendance des marchés américains, les plongeant dans le rouge. L’indice vedette Dow Jones Industrial Average a finalement baissé de 1,16% tout comme l’indice élargi S&P 500. Le Nasdaq,à forte coloration technologique, a reculé de 0,82%. La prolongation des restrictions augmente "le risque que les dégâts économiques deviennent permanents" pour certains secteurs, développe Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

En Europe, un sommet entre les 27 pays de l’Union européenne aura pour but de faire face au veto sur le plan de relance européen mis par la Hongrie et la Pologne, qui sont opposées à un mécanisme conditionnant le versement de fonds européens au respect de l’Etat de droit. "A ce stade, tout est bloqué" indique Tangi Le Liboux, faisant également référence aux négociations autour du Brexit qui animeront aussi la rencontre virtuelle.
"L’autre fait du jour concernera l’évolution du marché de l’emploi aux Etats-Unis", selon les analystes de la Saxo Banque. Ils préviennent que face à la dégradation sanitaire, et des mesures de restrictions prises dans une trentaine d’Etats, "de nouveaux licenciements sont à craindre, en masse, ce qui devrait contenir tout enthousiasme du marché" sur la publication.

Bouygues rassure

  • Bouygues progressait de 1,09% à 34,21 euros après avoir relevé ses prévisions pour 2020, malgré le reconfinement, grâce à "de très bons résultats" lors du troisième trimestre.
  • Unibail-Rodamco-Westfield reculait de 2,86% à 57,16 euros, au lendemain de l’annonce de la nomination d’un nouveau président à la tête de son directoire, scellantla victoire des opposants à la stratégie de la direction sortante. Le refus des opposants à l’augmentation de capital avait notamment fait grimper le titre la semaine dernière.
  • La Française des Jeux fêtait le premier anniversaire de son entrée en bourse par un gain de 0,81% à 34,71 euros. Le titre a pris plus de 70% depuis.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article CAC 40 en marche arrière, (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également