Rebond des places boursières, début des vaccins aux USA et élection de Joe Biden

Bourse © stock.adobe.com
La Bourse de Paris se réjouissait lundi matin (+0,85%) du lancement de la vaccination aux Etats-Unis et de la reprise des négociations à la fois sur l’après-Brexit et sur la relance budgétaire américaine.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

La Bourse de Pariségayée par des nouvelles jugées bonnes

A 9H40, l’indice CAC 40 avançait de 46,95 points à 5.554,50 points. Vendredi, il avait fini en baisse de 0,76%.
"Les perspectives annoncées, sur la possibilité de voir plus de 100 millions d’Américains immunisés d’ici fin mars 2021, confortent les investisseurs sur le fait que la crise sanitaire est bientôt terminée", commente Vincent Boy, analyste chez IG France.
Autre espoir sur le plan sanitaire : alors que l’Allemagne se prépare à un confinement partiel, le laboratoire pharmaceutique allemand Curevac a annoncé le lancement de la troisième et dernière phase d’essais cliniques à grande échelle en vue de l’autorisation de son vaccin contre le Covid-19.
A moins de deux semaines de l’expiration du premier volet d’aides aux entreprises et aux ménages malmenés par la crise liée au Covid-19, les négociations sur de nouvelles mesures de relance devaient se poursuivre ce lundi à Washington, laissant espérer un accord au congrès américain.

Les investisseurs appréciaient aussi la prolongation des négociations sur l’après-Brexit, "considérant que c’est la preuve qu’il y a une volonté de parvenir à un accord malgré les avertissements lancés à répétition par les deux camps", soulignent les experts d’Aurel BGC.

La présidente de la Commission européenne et le Premier ministre britannique ont annoncé dimanche la poursuite des pourparlers sur l’après-Brexit, en dépit de l’expiration de la date butoir.

Néanmoins, la période de transition se termine le 31 décembre et des différends importantssubsistent dans des domaines clés.

"Du côté monétaire, il faudra attendre mercredi la conférence de presse de la Réserve fédérale américaine pour avoir des informations sur l’évolution de la politique monétaire ainsi que les dernières prévisions sur l’inflation et la croissance américaine", indique Christopher Dembik responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Le pétrole commence fort

Les valeurs pétrolières se montraient peu concernées par l’explosion d’origine indéterminée touchant un pétrolier au large de la ville saoudienne de Jeddah lundi. Total avançait de 1,80% à 37,68 euros, TechnipFMC de 2,34% à 8,14 euros et CGG de 2,94% à 0,88 euro.
Arkema, qui veut céder son activité de plexiglas (PMMA) à l’américain Trinseo pour une valeur d’entreprise de 1,137 milliard d’euros, s’arrogeait 0,36% à 94,86 euros.
Vivendi gagnait 1,05% à 25,89 euros après être entré en négociations exclusives avec l’éditeur Gruner + Jahr, filiale de l’allemand Bertelsmann, afin d’acquérir la totalité du groupe de presse Prisma Media. Par ailleurs, la brigade financière italienne a affirmé avoir bouclé l’enquête préliminaire sur d’éventuelles "manipulations de marché" lors de la montée du géant français des médias Vivendi au capital de l’italien Mediaset, ouvrant la voie à de possibles poursuites à l’encontre de ses dirigeants Vincent Bolloré et Arnaud de Puyfontaine.

L’Oréal grappillait 0,17% à 303 euros après avoir fait part de son intention de céder à Superga le site de production de cosmétiques Cosmeurop situé à Strasbourg, quelques mois seulement après en avoir fait l’acquisition auprès de Clarins.

EDF prenait 0,69% à 12,40 euros. Le gouvernement britannique a annoncé lundi qu’il allait entamer des discussions avec le géant énergétique français EDF pour la construction d’une nouvelle centrale nucléaire Sizewell C dans le Suffolk, sur la côté est anglaise.

Eurofins montait de 1,22% à 66,23 euros après avoir annoncé le lancement de deux nouveaux tests dans la lutte anti-Covid 19.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Rebond des places boursières, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également