Sans surprise, le CAC40 se prend les pieds dans la moquette trop épaisse (-1,53%)

Bourse © stock.adobe.com
Comme attendu la séance a été dans le rouge pour le CAC 40. Les investisseurs étant de plus en plus méfiants des annonces de confinement localisés annoncés de par le monde.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

La bourse de Paris a nettement reculé mercredi (-1,53%), prise en étau par une série d’incertitudes liées aux conséquences du Covid-19 et à l’élection présidentielle américaine qui se tient dans deux semaines.

La Bourse de Paris, freinée par sa méfiance, chute de 1,53%

L’indice vedette parisien, le CAC 40, a lâché 75,33 points à 4.853,95 points, ne parvenant pas à se remettre sur les rails après une glissade en début de séance. Le mouvement de recul de l’indice parisien mercredi "s’est fait entre l’ouverture des marchés européens et 10h30-11h", observe Valentin Bulle, gérant de portefeuille en actions à Dom Finance.

"On est à deux semaines de l’élection américaine, il est possible que des investisseurs clôturent des positions pour ne pas avoir à subir la volatilité attendue sur la période", du fait de ce scrutin, ajoute-t-il.

L’incertitude est grande sur l’issue de l’élection, entre un vote électronique historiquement massif du fait du Covid-19 et la possibilité d’une bataille juridique ensuite si les résultats sont serrés.

Outre l’élection présidentielle, les investisseurs restaient également fébriles concernant les États-Unis alors qu’aucun accord bipartisan n’a émergé sur un plan de relance malgré un ultimatum fixé par les démocrates à mardi soir.

S’agissant de l’Europe, "les traders s’inquiètent des restrictions plus dures" sur le front de la pandémie, signale par ailleurs David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

A chaque jour sa litanie de nouvelles mesures de durcissement sur le Vieux Continent.

Derniers en date à serrer la vis, l’Irlande se prépare à reconfiner pour six semaines toute sa population dans la nuit de mercredi à jeudi, et le Pays de Galles sera soumis, à compter de 18H00 vendredi, à un confinement de deux semaines.

REVENUS EN BAISSE POUR VINCI

Vinci, dont les revenus ont poursuivi leur baisse au troisième trimestre face à la crise du Covid-19, a cédé 3,18% à 71,90 euros.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Sans surprise, le CAC40 (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également