Transport aérien : après Air-France-KLM, CORSAIR est sauvé de la faillite, une reprise soutenue par l’État

Transport aérien : après Air-France-KLM, CORSAIR est sauvé de la faillite © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
L’Etat a conclu hier un accord avec la compagnie aérienne Corsair et un consortium d’investisseurs antillais afin de lui permettre de répondre à ses difficultés financières et de mener un plan de retournement et de transformation.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Le secteur du transport aérien est évidemment très durement touché par ces multiples confinements. Pour Air France-KLM, l’État a déjà déboursé 7 milliards d’euros de plan de soutien, et Bruno Le Maire a confirmé que le gouvernement est prêt à remettre la main à la poche si cela ne s’avérait pas suffisant. Air France ne fera pas faillite. Pour Corsair, la reprise était nécessaire. L’État soutient activement le projet, via des aides financières.

Plan de sauvetage pour la compagnie Corsair, 1.000 emplois concernés

Dans un communiqué de presse du 26 novembre, l’Etat confirme son accompagnement pour cette reprise en accordant des prêts à la société pour lui permettre de mettre en œuvre son plan de restructuration. Ces aides financières s’inscrivent dans le cadre du droit de l’Union européenne et restent soumises à l’approbation de la Commission européenne régulièrement informée de ce projet. Le Gouvernement salue cette annonce de sauvetage de la compagnie dans le contexte de crise profonde de l’aérien français. Cette reprise permettra de garantir l’avenir de la compagnie, la pérennité de ses plus de 1 000 emplois et la concurrence sur le marché de la desserte des territoires d’Outre-Mer au bénéfice des consommateurs hexagonaux et ultramarins.

Cette reprise a été permise grâce à l’intervention des services du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, du ministère des Transports et du ministère des Outre-mer, qui ont accompagné la société depuis plusieurs mois dans ses discussions avec des investisseurs, ses actionnaires et l’ensemble de ses partenaires pour trouver une solution garantissant son avenir et sa pérennité. Le Gouvernement sera attentif au respect des engagements de l’ensemble des parties prenantes et à la mise en œuvre du plan de transformation ambitieux de l’entreprise conçu pour que la compagnie puisse retrouver un haut niveau de rentabilité. Il salue à ce titre dès à présent les efforts faits par les salariés de la compagnie pour faciliter la reprise grâce à des accords de performance et de réduction des coûts.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Transport aérien : après (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également