Diamant d’investissement : tout sauf un placement refuge !

Publié le , mis à jour le

En matière de placements financiers, les arnaques sont légions. Investir dans le diamant est actuellement la grande tendance. Des sociétés peu scrupuleuses font miroiter des rendements importants, moyennant une prise de risque soit-disant limitée, aux épargnants les plus crédules. La réalité est toute autre.

Les épargnants sont nombreux à rechercher des placements alternatifs pour tenter de percevoir un rendement supérieur à celui proposé par les placements financiers classiques. Avec le niveau actuel des taux d’intérêts, on peut aisément comprendre leur démarche.

Néanmoins, certains sous-estiment totalement la notion de risque financier allant de mise avec un rendement potentiel élevé. Parmi les placements les plus en vogue actuellement, après les frasques sur les marchés de l’or, du vin ou encore des manuscrits, le diamant d’investissement est largement étudié. La prudence s’impose !

Investir dans le diamant est un placement à haut risque, en aucun cas une valeur refuge

L’AMF rappelle sans cesse que les placements exotiques, tels que le vin, les manuscrits, les pierres précieuses, le diamant, etc. sont des placements à risques. Seuls les investisseurs avertis, connaissant ces marchés, peuvent éventuellement envisager d’investir, une très faible partie de leur capital, avec une très grande prudence. En clair, si vous vous posez la question d’investir sur le diamant, sans être un professionnel du diamant, passez votre chemin.

Des historiques de rendements qui ne prouvent rien

Comme vous le savez, les performances passées ne préjugent en rien des performances à venir. Répétez-le donc 10 fois. Si vous retenez comme critère de choix que les rendements passés sont élevés et que donc, c’est potentiellement un bon placement, c’est que vous n’avez rien compris.

De toutes façons, l’historique des rendements passés est-il vraiment flatteur, êtes-vous bien certain ? S’agit-il de rendements versés, ou seulement de l’évolution des cours du diamant ? Il n’existe pas réellement d’historique de rendements passés, puisque le marché du diamant n’est pas réglementé. La différence est subtile mais primordiale.

  • hausse de la demande mondiale du diamant ? et alors ?

La hausse régulière de la demande mondiale de diamants doit être accueillie avec beaucoup de précaution. La corrélation entre la hausse de la demande du marché et la hausse des prix, bien qu’intuitive, n’est pas réelle. A l’instar de nombreuses autres matières premières, ou rares, comme l’or, l’argent, les pierres précieuses, ou plus communément le blé, le pétrole... Demande mondiale et prix ne sont pas corrélés durablement.

Ainsi le marché du diamant a connu et connaîtra encore des baisses comme tous les marchés de matières premières ou de pierres précieuses.

  • Un rendement est soit garanti, soit pas, mais le "quasi" garanti est une arnaque dans 100% des cas !

Les arguments avancés par ces sociétés de vente de diamants sont illégaux. Un rendement est soit garanti, soit il ne l’est pas. Mais le "quasi" garanti n’a aucune valeur. Par ailleurs, l’investisseur doit être averti des risques portant sur la perte totale de son capital, ce qui n’est pas toujours le cas.

Les diamants d’investissement ne sont pas des placements sûrs, et, en aucun cas, un placement refuge.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Diamant d'investissement : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également