Inflation négative : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Publié le

La baisse des prix en France sur le mois de janvier est confirmée par l’INSEE à (-1%). L’inflation est négative, en rythme annuel de -0.4%. Bonne ou mauvaise nouvelle ?
Inflation négative : bonne ou mauvaise nouvelle ?
©stock.adobe.com

La baisse des prix confirmée par l’INSEE est une bonne nouvelle pour les consommateurs, tant que les salaires ne viennent pas à baisser à leur tour... Avec une baisse des prix de 1% sur le mois de janvier, il faut toutefois relativiser la bonne nouvelle. L’effet des soldes étant important. La baisse du prix du pétrole étant également en cause, cette baisse des prix pourrait bien être très éphémère, tant la baisse du prix de l’or noir est une surprise pour l’ensemble des acteurs.

Inflation négative sur le mois de janvier, une première depuis octobre 2009

En janvier 2015, l’indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 1,0 % après une hausse de 0,1 % en décembre 2014. Corrigé des variations saisonnières, il diminue de 0,3 % après —0,2 % en décembre. Pour la première fois depuis octobre 2009, les prix à la consommation baissent sur un an (—0,4 %).

Pour l’essentiel, la baisse des prix à la consommation en janvier 2015, en particulier ceux des produits manufacturés, s’explique par les soldes d’hiver. S’y ajoutent le repli saisonnier des tarifs des services liés au tourisme et le nouveau recul des prix des produits pétroliers. En revanche, les prix des produits alimentaires augmentent légèrement du fait du rebond des prix des produits frais.

Inflation négative ou déflation ?

  • une bonne nouvelle à court terme, du gain de pouvoir d’achat

L’inflation négative est la baisse des prix. La déflation est sensiblement la même chose, mais à un détail important : une baisse des prix persistante sur la durée et anticipée en tant que telle. Ce phénomène économique bien plus important est marqué par la baisse de l’ensemble des prix des biens et des services, incluant notamment les salaires. Or avec seule une inflation négative, les salaires ne baissent pas. Cela serait le cas, si le niveau du SMIC notamment venait à baisser, nous serions alors dans un phénomène réel de déflation.

  • une potentielle mauvaise nouvelle à long terme

Ainsi, si la situation de baisse des prix devait perdurer, la situation ne serait pas favorable aux consommateurs, car la déflation est un mécanisme dangereux pour l’économie. La déflation déclenche des spirales qui peuvent provoquer ou accentuer une récession et dont il est très difficile de sortir.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Inflation négative : bonne ou : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également