Le salarié français travaille 7 mois sur 12 pour payer ses impôts

Le salarié français travaille 7 mois sur 12 pour payer ses impôts
©stock.adobe.com
L’institut de recherches Molinari communique une étude permettant d’évaluer le poids fiscal et social pesant sur le salarié français : 56,61 % du revenu brut !

Publié le

Les charges représentent 56,61% du salaire brut

La dernière étude dévoilée par l’institut Molinari met en lumière l’impact de la pression fiscale.

  • La France, sur le podium des pays les plus taxés

Comme l’an passé, la France arrive en tête des pays les plus fiscalisés d’Europe (derrière la Belgique). Les prélèvements obligatoires dans le pays représentent 56,61 % de ce gagne un salarié. (Prise en compte des principaux impôts, charges sociales salariales et patronales, de l’impôt sur le revenu et la TVA).

Avec un revenu de 53.647 € charges comprises, le salarié français se place au 5ieme rang des meilleurs salaires dans l’UE. En déduisant les diverses charges, soit 30.371 €, il ne reste alors que 23.276 € de salaire moyen. De fait, le salarié français se retrouve au 9ieme rang, en termes de pouvoir d’achat réel.

  • 230 € de salaire brut, pour 100 € de salaire réel net !

Les employeurs français doivent débourser 230 € pour que leurs salariés disposent de 100 € de pouvoir d’achat.

Mais attention, cette étude Molinari s’avère purement théorique car certaines charges sociales sont redistribuées aux salariés. Les charges portant sur le salaire sont en partie reversées aux salariés : c’est le cas pour les cotisations retraite, l’assurance maladie, l’assurance chômage...

Chaque année, 7 mois de travail pour payer l’ensemble des charges !

Les chiffres des prélèvements obligatoires et du salaire mensuel français
permettent d’en déduire le moment à partir duquel le salarié recouvre la liberté d’utiliser, comme il le souhaite, son pouvoir d’achat.

En France le jour de la libération fiscale est le 26 juillet 2013. Il faut donc travailler près de 7 mois pour sortir de la pression fiscale.

JPEG - 44 ko
Calendrier des jours de libération fiscale 2013
Source Institut Molinari

Selon l’institut Molinari, la raison est simple, la France figurait à la fois dans la catégorie des pays les plus fiscalisés, mais aussi dans la catégorie des pays enregistrant les plus forts dérapages des comptes publics l’an passé.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le salarié français travaille : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également