Arnaque aux livrets épargne : Livret BFM Epargne, taux de 3.80% + 80€ offerts, testez votre éligibilité à être un bon pigeon

Arnaque aux livrets épargne : Livret BFM Epargne, taux de 3.80% + 80€ offerts © FranceTransactions.com
Nouvelle arnaque au livret épargne. Cette fois-ci, l’usurpation d’identité concerne BFM, le média d’information, mais également la banque BFM. Coup double pour les arnaqueurs. Décryptage.

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Livrets épargne : toutes les semaines une nouvelle arnaque !

Pas une seule semaine ne se passe sans l’arrivée d’une nouvelle offre de livret épargne, une nouvelle arnaque. Nouveau site, nouveau nom de banque usurpée, mais toujours les mêmes arnaqueurs derrière tout ces dispositifs. C’est donc que cela fonctionne et qu’ils ne se font pas prendre. Restez donc vigilant. C’est une vraie plaie. Pour rappel, les propositions non sollicitées de livrets épargne sont des arnaques. Ne vous laissez pas séduire par ces messages reçus sur votre mobile, ou par ces appels téléphoniques... Ce sont des arnaques. Si vous n’avez rien demandé, vous ne devez recevoir aucun contact !

Testez votre éligibilité à notre livret épargne !

Depuis quand un livret épargne est soumis à un test d’éligibilité ? Vaste supercherie afin de capter vos données personnelles. Une fois votre numéro de téléphone capté, vous serez mis sous pression afin de communiquer votre pièce d’identité afin de "valider votre éligibilité" à cette super offre qui n’est qu’une arnaque de plus. Ces arnaques sont de plus en plus perfectionnées, mais elles se présentent toujours selon le même protocole :

  • un taux de rémunération sensiblement supérieur au mieux-disant du marché,
  • une usurpation de nom d’une banque existante afin de vous tromper dans vos premières tentatives de vérification,
  • une prime en euros,
  • un test d’éligibilité ou une condition faisant croire à une exclusivité,
  • une pression temporelle pour vous pousser à agir vite, sans réfléchir.

Exemple, livret BFM Epargne, taux de 3.80%, prime de 80 euros

Arnaque aux livrets épargne - Livret BFM Epargne
Arnaque aux livrets épargne - Livret BFM Epargne © FranceTransactions.com

J’ai reçu sur mon mobile ce message SMS le mercredi 17 février 2021. L’émetteur indique BFM EPARGNE. Étant éditeur d’un site sur les placements épargne, je connais tout de même un peu le marché. Surpris de découvrir cette offre, je cherche à en savoir plus. Je connais BFM, évidemment, mais le média d’informations ne peut pas proposer ce type d’offre. Ce serait illégal. Je pense donc à la banque BFM (Banque Française Mutualiste), qui propose bien un livret épargne. Le livret BFM Avenir. Mais cette démarche non sollicitée ne correspond pas à leurs habitudes. De plus sur leur site, cette offre n’est pas reprise, et pour cause, le livret BFM Avenir propose un taux promotionnel à 1% brut. Loin des 3.80% et 80€ offerts promis. J’en déduis qu’il s’agit d’une nouvelle arnaque. Je continue donc de creuser.

Le lien du SMS conduit sur un site de captage de données personnelles. Des pages de blabla pour rassurer les gogos. Rien de concret, que des promesses et des accroches tape à l’œil. L’arnaque se confirme.

Copie écran page accueil site escroquerie / Image signalisation arnaques superposée
Copie écran page accueil site escroquerie / Image signalisation arnaques superposée © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Une vidéo de BFM Patrimoine afin d’induire un peu plus les épargnants en erreur

Les placements 2021... Les traditionnels experts participants aux émissions du média BFM sont alors en scène. Il s’agit évidemment d’une vidéo YouTube reprise dans un contexte de tromperie. Les escrocs jouent avec le nom BFM, le média d’information. Les épargnants pensant appliquer les règles pour détourner les supercheries vont vérifier le nom de BFM auprès des autorités, et la banque BFM existe belle et bien, il s’agit de la Banque Française Mutualiste. Rien à voir.

Copie écran page accueil site escroquerie / Image signalisation arnaques superposée
Copie écran page accueil site escroquerie / Image signalisation arnaques superposée © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Faux sites, fausses mentions légales... Vraie arnaque

Le lien donné dans le SMS conduit vers le site livret-depargne.com (il suffit de lire l’url indiquée dans la barre de navigation de son navigateur). Site qui n’a rien à voir avec BFM. L’épargnant, à ce stade, arrêtera toute démarche. C’est une arnaque.

De mon côté, je scrute tout de même la page existante des mentions légales. Cette page évoque un autre site, min-solution-epargne.com (alors que vous naviguez toujours sur le premier site...), tout aussi frauduleux. La page des mentions légales est illégale, puisqu’elle ne mentionne en rien les éléments obligatoires (aucune identité concernant l’éditeur). Quand bien même, les informations obligatoires seraient présentes, rien ne prouveraient qu’elles soient véridiques. Cette page n’indique rien de précis, il ne s’agit que d’un copier/coller de blabla que l’on retrouve partout et qui n’indique rien de précis évidemment.

Serveur hébergé aux Pays-Bas

L’adresse IP du serveur hébergeant ce site pointe vers une adresse aux Pays-Bas. Vous le savez, rien de plus facile afin de cacher votre localisation exacte sur Internet, il suffit d’utiliser un serveur proxy. Mais si toutefois les escrocs n’ont pas pris la peine de se faire héberger en dehors de la zone Euro, l’espoir d’une action judiciaire existe.

J’ai prévenu ce matin les entités BFM (le média) ainsi que BFM (la banque) tout comme la DGCCRF.

Ne donnez JAMAIS suite aux contacts que vous n’avez pas sollicités ! Les réelles bonnes affaires ne vous seront jamais proposées !

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Arnaque aux livrets épargne : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

3 commentaires

  • TOUS LES JOURS et depuis bien longtemps, ce genre d’arnaque à l’épargne est publié !!! Le livret qui rapporte 8% est le plus fréquent.. !! Il est bien temps de s’en inquiéter ! Sans compter les portables dernier cris offerts, l’argent gagné facilement etc... Malheureusement, si ce genre d’arnaque fleurit, c’est que les malfras sont de plus en plus nombreux à trouver des moyens juteux pour duper les plus vulnérables. Que comptent faire les pouvoirs publics contre toutes ces manigances . ?

    Répondre à ce message

  • Bonjour,Votre article d’alerte à l’arnaque est le bienvenu, car voilà des semaines et des semaines que ces individus et sociétés malveillantes publient des annonces racoleuses dans les médias. Mais où je suis d’autant plus étonné et en colère, c’est que chaque jour vous trouvez dans le Jounal en ligne "20 MINUTES" cette publicité, et ce dans toutes leurs éditions auxquelles je suis abonné. Cela voudrait-il dire que le média serait sourd et aveugle, et qu’il ne regarde que les recettes des publicités qu’il accepte dans ses pages, sans aucun crible de bon sens ? N’y aurait-il dans ce média aucune analyse pour savoir si un organisme est légal ou pas à faire ce genre de publicité en France ? Si c’est le cas, ce serait inquiétant sur les motifs et les conséquences de cette absence de contrôle voire de bon sens élémentaire.

    Répondre à ce message

    • Bonjour, les médias (et pas seulement 20 minutes, tous les sites sont concernés) n’effectuent visiblement pas la chasse aux arnaques sur leurs diffusions publicitaires. La diffusion passe par de nombreuses régies, c’est complexe et bien souvent, le média ne sait même pas lui-même ce qu’il diffuse. Le réseau publicitaire Google diffuse de nombreuses arnaques, qui se retrouvent être diffusées sur des médias pourtant renommés. Google rejette toute responsabilité quant au contenu des pubs. Le contenu en tant que tel n’a rien d’illégal (racisme, etc.), c’est le site vers lequel l’internaute est renvoyé qui est illégal. La DGGCRF n’y peut rien, les sites d’arnaques ne sont pas hébergés en France. Le mieux est donc d’apprendre à déceler soi-même les arnaques et ne pas placer une confiance aveugle, même au plus renommé des médias. De mon point de vue, cela n’est pas limité aux placements, mais est applicable aux informations diffusées également. Même les associations de consommateurs arrivent à publier des comparatifs erronés, c’est dire. Bien à vous

      Répondre à ce message

Sur le même sujet

A lire également