Placement / OPCVM : les encours reprennent du poil de la bête !

Publié le

Selon la Banque de France, au premier trimestre 2012, les encours des OPCVM monétaires reprennent de la vigueur, en cause de leurs placements au sein dans les institutions financières monétaires...

Placement : chiffres des OPCVM au premier trimestre 2012

Les opcvm monétaires collectent sur les 3 premiers mois de l’année 28,4 milliards d’€, après -13,2 milliards à fin 2011, d’après les chiffres communiqués par la Banque de France. Un quart des versements a été placé en titres, dépôts et crédits nets auprès d’institutions financières monétaires françaises.

Les acquisitions ont également été placées sur des titres d’institutions financières non monétaires et les sociétés non financières.
L’encours global des OPCVM monétaires s’établissent à 379,5 milliards d’€ à fin mars 2012.

En ce qui concerne les OPCVM non monétaires, les rachats nets de titres de 1.6 milliard d’€ ont conduits à céder des actions, principalement émises par les sociétés non financières de la zone euro, et des titres d’OPCVM résidents.

Le montant de ces cessions excédant celui des acquisitions de titres de créance à court terme émis en grande partie par les institutions financières monétaires résidentes. L’encours global des OPCVM non monétaires s’établissent à 877 milliards d’€ à fin mars 2012.

Définition : Les OPCVM sont des organismes de placements collectifs en valeurs mobilières. Ce sont des portefeuilles de supports détenus collectivement sous formes de parts ou d’actions par des investisseurs particuliers ou des sociétés d’investissement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement / OPCVM : les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également