Impôt : David Cameron fait de l’oeil aux exilés fiscaux français

©stock.adobe.com
Alors que les discussions pour le sauvetage de l’Europe sont sous haute tension au G20 de Los Cabos, David Cameron, Premier ministre anglais a décidé de jeter un peu d’huile sur le feu en déroulant un tapis rouge aux exilées fiscaux français. Détails...

Publié le

Impôts : une blague déplacée ou un vrai appel du pied ?

En marge du G20 de Los Cabos, le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré lundi qu’il était prêt à accueillir les exilés fiscaux français sur le sol britannique.

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu, nous déroulerons le tapis rouge, et nous accueillerons plus d’entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a affirmé M.Cameron devant une assemblée de dirigeants d’entreprise. "Cela paiera nos services publics et nos écoles", a-t-il ironisé.

Le Premier ministre avait d’abord rappelé que son pays avait lui choisit de baisser l’imposition sur les très hauts revenus. A partir de 2013 le taux marginal d’imposition passera en effet de 50 à 45 % au delà de 180 000 euros de revenu. Cette mesure est d’ailleurs très critiquée en Grande-Bretagne.

L'info rappel : François Hollande s'est engagé au cours de la campagne présidentielle a augmenter le taux marginal d'imposition à 75 % pour les revenus qui dépassent le million d'euros par an.

Des réactions mitigées...

Du côté de la gauche française on a préféré ironisé dans un premier temps puisque Michel Sapin, ministre du Travail, a voulu minimiser les propos de David Cameron en déclarant qu’il ne savait pas "comment on fait pour dérouler un tapis rouge au travers" de la Manche, "il risque de prendre l’eau".

Aujourd’hui en revanche les réactions virulentes à gauches ont fusées.

"C’est triste de voir la Grande-Bretagne avoir comme ambition d’être le paradis fiscal de l’Europe", s’est indigné Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

"Il ne devait pas avoir toute sa conscience parce que sinon, il aurait été beaucoup plus attentif à tous ces Européens qui vont travailler en Angleterre pour bénéficier des réductions d’impôts mais qui reviennent se faire soigner en France et qui mettent leurs enfants dans leurs écoles françaises parce que les services publics en Angleterre n’existent plus", a répliqué Claude Bartolone, député socialiste et candidat à la présidence de l’Assemblée nationale.

Pas sûr donc que le tapis rouge de David Cameron fasse rire très longtemps les dignitaires français alors que les tensions en Europe sont déjà très exacerbées...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôt : David Cameron fait de : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également