Immobilier / Ile de France : le marché est attentiste et restera sélectif !

Immobilier/ Ile de France : Tendances et perspectives de l’immobilier en région francilienne, détails chiffrés selon le dernier bilan des notaires
Immobilier / Ile de France : le marché est attentiste et restera sélectif !
©stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Immobilier/ Ile de France : l’attentisme tacle les transactions !

Alors que les prix de l’immobilier diminuent de 1.1% dans l’hexagone, l’Ile de France affiche une hausse des prix de 0.3% au 3e trimestre soit +0.2% depuis le début de l’année.

Les notaires de Paris РIle-de-France constatent un attentisme marqu̩ tant chez les acqu̩reurs que chez les vendeurs. Ainsi les ventes de la r̩gion Ile de France ont diminu̩ de pr̬s de 20% sur un an.

Paris tire les prix de l’IDF vers le haut :

De son côté, la locomotive parisienne fait de la résistance avec une hausse des prix (plus mesurée que les autres années) de 0.8% au 3e trimestre 2012. Les prix du m2 dans la capitale affichent un tarif de 8.440 €/m2 à fin septembre 2012.

L’arrondissement le plus coûteux de Paris est le 6e avec un prix au m2 de 13.520 € tandis que l’arrondissement le plus abordable est le 19e à 6.770 €/m2.

Immobilier/ Ile de France : les perspectives selon les notaires

© Fotolia.com

Vu le contexte économique et social, la situation restera semblable dans les mois à venir malgré le niveau bas des taux d’intérêt qui ne suffira pas à soutenir la demande d’appartements et de maisons.

Avec le resserrement de la fiscalité n’incitant pas les vendeurs potentiels à céder leur bien immobilier et à accepter une correction sur les prix,
le marché devrait rester sélectif et attentiste.

La baisse continue du nombre de ventes en Ile-de-France, devrait finir par avoir un impact sur les prix.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier / Ile de France : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également