Baisse du taux du livret A à 1,75% : Un sentiment d’injustice ?

Publié le

Critiqué pour sa hausse de plafond de versement, favorisant les épargnants les plus aisés, voici que le livret A subit d’autres critiques : sa baisse de taux à seulement 1,75% au 1er février prochain résonne comme un piège pour les épargnants, dont le pouvoir d’achat se réduit un peu plus.
Baisse du taux du livret A à 1,75% : Un sentiment d'injustice ?
©stock.adobe.com

Taux du Livret A à 1,75% : Les épargnants pris au piège ?

Le PCF n’est pas le seul à évoquer ce sentiment d’injustice. De nombreux épargnants se sentent de leur côté pris au piège. Après avoir versé davantange sur leur livret épargne fétiche, essentiellement pour des raisons fiscales, ne l’oublions pas, la prochaine baisse de taux génère un sentiment de frustration.

Certains diront qu’il suffit de placer ailleurs, à meilleur compte. Cela fera perdre une quinzaine d’intérêts lors du virement, mais au global les offres des super livrets ou des meilleurs comptes à terme seront plus rémunératrices que le livret a.

Il est vrai que les offres à taux bostés ne manquent pas, mais encore faut-il tenir de fiscalité qui pèse maintenant sur les intérêts d’épargne en 2013. Une fiscalité des intérêts en 2013 des plus complexes, une véritable usine à gaz.

Baisse du taux du livret A : Un profond sentiment d’injustice pour le PCF

Le PCF estime lundi "profondément injuste" la diminution, envisagée par le gouvernement, du taux de rémunération du livret A, celui-ci devant être ramené à 1,75% le 1er février, contre 2,25% actuellement.

Baisse du taux du livret A à 1,75% : le manque à gagner pour les épargnants pour l’année 2013 (11 mois restants à partir du 1er février)

"Alors que le gouvernement Ayrault a de nouveau augmenté le plafond du livret A, le portant à 22.950 euros contre 15.300 il y a 3 mois, soit une augmentation de 50%, il s’apprêterait à en diminuer la rémunération", indique un communiqué du PCF. "Le taux d’intérêt du livret A passerait de 2,25% actuellement à 1,75% au 1er février prochain et non à 1,50% si la formule prévue par la loi avaitété appliquée à la lettre".

"Cette diminution est profondément injuste. Elle entraînerait une perte de revenu pour les détenteurs de petits livrets, de loin les plus nombreux, puisque 46,6% des livrets sont inférieurs à 150€, tandis que 8,5% sont au plafond et concentrent 43,2%de l’encours total. Simultanément, la capacité de défiscalisation du revenu produit par ce type de placement pour les détenteurs des plus gros livrets s’en trouverait considérablement accrue", ajoute le PCF.

Le PCF appelle à "une réforme profonde de l’épargne réglementée de façon, non seulement à accroître la justice sociale mais aussi à faire en sorte que ses encours servent beaucoup plus encore au financement du logement social, et de missions d’intérêt général, contre toute fuite vers le marché financier".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Baisse du taux du livret (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également