Epargne : combien coûte la hausse des prélèvements ?

Publié le

Les prélèvements sociaux ont été régulièrement relevés ces dernières années, quel a été l’impact de ces hausses successives sur l’épargne des Français ?
Epargne : combien coûte la hausse des prélèvements ?
©stock.adobe.com

Epargne : les hausses de la fiscalité n’épargnent pas les Français

Alors que le rendement du livret a est passé à 1,75 % en février dernier, et que les rendements de l’assurance-vie chutent d’année en année, l’épargne semble de moins en moins attractive pour les Français.

Un phénomène renforcé par la hausse des prélèvements sociaux qui a été continue depuis les années 2000. Dernier exemple en date, le passage de 13,5 à 15,5 % l’été dernier.

Une hausse de 2 % qui semble anecdotique mais qui a fait passé un rendement brut de 4 %, de 3,46 % net à 3,38 % net, soit une perte de 0,08 % de rémunération.

Au total pour un rendement de 3 % brut, les prélèvement sociaux grignotent le rendement net de 0,47 % et 0,62 % pour un rendement brut de 4 %.

Sur les cinq dernières années, les prélèvements sociaux sont passés de 11 à 15,5 % soit une perte estimée à :

  • 14 centimes pour les placements à 3% brut (2,53 % net actuellement contre 2,67 % en 2008),
  • 18 centimes pour les placements à 4 % brut (3,38 % contre 3,56 %)
  • 23 centimes pour les placements à 5 % brut (4,22 % contre 4,45 %)

En outre, le changement de fiscalité opéré par le nouveau gouvernement sur l’épargne avec la suppression du prélèvement forfaitaire libératoire va aussi diminuer le rendement de l’épargne de nombreux Français cette année.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne : combien coûte (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également