Comptes rémunérés : choix du mode d’imposition des intérêts

Publié le , mis à jour le

Depuis l’an dernier en France, les comptes des dépôts à vue détenus par les particuliers peuvent être rémunérés. Quelle imposition pour les intérêts ?
Comptes rémunérés : choix du mode d'imposition des intérêts
©stock.adobe.com

Depuis l’an dernier en France, les comptes des dépôts à vue détenus par les particuliers peuvent être rémunérés.

  • Quelle imposition pour les intérêts ?

L’administration fiscale vient récemment de préciser les modalités d’imposition des intérêts de ces comptes détenus par les particuliers : le contribuable a le choix entre l’impôt au barème progressif ou le prélèvement libératoire.

Ces intérêts sont également soumis aux prélèvements sociaux... ce qui fait qu’au final, effectivement le reste des intérêts, compte-tenu du faible taux de rémunération et de l’imposition est bien maigre...

A titre exceptionnel et sous certaines conditions, le fisc accorde une compensation entre intérêts créditeurs et débiteurs des comptes de dépôts à vue détenus par les particuliers. Encore faut-il que les contribuables aient réglé des intérêts au titre d’un découvert bancaire, pendant la même période que celle ayant servi au calcul des intérêts créditeurs (ce qui n’est pas vraiment possible, merci le fisc !).

Retrouvez la liste des offres actuelles de comptes rémunérés.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Comptes rémunérés : choix (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également