Crédit à la consommation, Christine Lagarde renforce le projet de loi par de nouvelles mesures !

©stock.adobe.com
Crédit à la consommation : La Ministre de l’économie a indiqué aujourd’hui le renfort du projet de loi sur le crédit à la consommation par de nouvelles mesures ...

Publié le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Lundi 12 octobre, la Ministre de l’économie s’est prononcée pour une adoption rapide début 2010 du projet de loi sur le crédit à la consommation mais aussi sur son renfort par le biais de nouvelles mesures.

Crédit conso : Les nouvelles mesures du projet de loi

Alors que le nombre de dossiers de surendettement a augmenté de 17 % depuis le début de l’année, la Ministre souhaite compléter les mesures par :

  • Une interdiction de la facturation des intérêts "intercalaires", pour les ménages ayant respecté leur plan de désendettement.
  • L’accès aux commissions de surendettement et aux tribunaux pour tous, même ceux possédant un logement.
  • Le report après la reprise de la réflexion sur les recours juridiques collectifs pour les consommateurs lésés.
  • Le choix de l’option "crédit" pour le client et non l’établissement.

Crédit revolving : Christine Lagarde dit NON à son interdiction

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, la Ministre indiquait qu’elle n’avait pas l’intention d’interdire le crédit revolving mais de générer les bases du crédit responsable. En effet, une interdiction entrainerait des effets pervers pour un secteur qui emploie des milliers de collaborateurs et qui soutient l’économie du pays.

Notre société de consommation est dans une configuration délicate dans laquelle le crédit revolving a pris une place prédominante dans notre économie avec 30 milliards d’euros d’argent emprunté soit un cinquième de l’ensemble des crédits à la consommation.

Crédit conso : Remède miracle contre baisse du pouvoir d’achat

Comment contrôler le crédit à la consommation devenu le remède miracle contre la baisse du pouvoir d’achat ?

Différentes actions sont à mener :

  • Le contrôle les établissements financiers par le législateur,
  • Le durcissement des procédures d’octroies par les établissements financiers,
  • L’encadrement et responsabilisation des consommateurs,
  • La relance du pouvoir d’achat par le gouvernement.

La prochaine échéance est fixée pour fin décembre, l’Assemblée nationale statuera sur les textes définitifs qui dessineront le crédit de demain.

L’AFUB se dit consternée !

L’Association française des usagers des banques (AFUB) s’est dite aujourd’hui consternée que la Ministre de l’Economie ne s’attaque pas au dossier du crédit relais dans le cadre du projet de loi.

Ce crédit qui permet de Financer l’achat d’un nouveau logement avant d’avoir revendu l’ancien représente aujourd’hui 5 milliards d’euros. Les ménages ayant contracté ce type de financement éprouvent de grosses difficultés de remboursements au vue de la crise économique.

Crédit à la consommation ?

Le crédit à la consommation est un financement accordé par des banques ou des organismes de crédits spécialisés travaillant avec des vendeurs de biens. Il sert à financer les achats de biens et services par les particuliers, notamment les grosses dépenses et les biens durables qu’ils ne pourraient pas payer au comptant (automobile, équipement de la maison).

Son montant ne peut excéder 21 500 euros et sa durée de remboursement être inférieure à trois mois. A consommer avec modération, ce type de crédit soutient la croissance de l’économie nationale en relançant la consommation. La famille des crédits à la conso est grande : Le prêt personnel, le compte permanent, le crédit affecté, la location avec option d’achat et enfin Le crédit gratuit.

Crédit à la consommation : Les chiffres de l’Europe

l’Union Européenne représente le quart du marché mondial du crédit à la consommation, avec un montant d’encours à fin 2008 de 1.177 milliards d’euros.

L’Union Européenne se divise en trois ensembles :

  • l’Europe du Nord, où l’usage du crédit est plus répandu, 57% des encours totaux de crédits à la consommation pour 41% de la population de l’UE,
  • l’Europe du Sud qui représente 36% des encours totaux pour 38% de la population de l’UE,
  • l’Europe de l’Est où le potentiel de développement reste fort 7% des encours totaux pour 21% de la population de l’UE.

L’encours moyen par habitant dans l’Union Européenne s’élève à fin 2008 à 2.400 euros.

Source, chiffres de l’Europe : Etude Sofinco 2008

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit à la consommation, (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également