Stress-tests : les banques françaises passent les tests haut les mains !

Publié le

Vendredi 23 juillet, les stress-tests des établissements européens ont été dévoilés, les banques françaises montrent une très bonne capacité de résistance dans des conditions extrêmes de marché ...

Les conclusions du Conseil européen du 17 et 18 juin étaient claires, communiquer les stress test des 91 principales banques de l’UE était primordial pour rassurer les marchés. Dévoiler vendredi dernier, les grandes banques françaises ont passé l’examen avec succès, à l’échelle européenne, sept banques échouent ...

Stress-tests : les banques françaises résistent !

Une information qui calmera les ardeurs des marchés, les quatre principaux groupes français, bnp paribas, BPCE, Crédit Agricole, Société Générale, ont validé leurs tests de résistance avec une marge significative. Celles-ci sont au-dessus du seuil de 6% de ratio de solvabilité sur fonds propres de base “tier one” en 2011, dans le scénario le plus dégradé. une preuve de pertinence du mode de supervision française au cours de la crise financière en 2008 et 2009.

Selon la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, “Ces bons résultats traduisent la solidité d’ensemble du secteur bancaire français et en particulier le renforcement significatif des fonds propres des banques françaises au cours des derniers mois, ainsi qu’une exposition au risque souverain maîtrisé.

Ainsi, les valeurs bancaires débutaient en fanfare à la bourse de Paris, lundi 26 juillet. Dexia était en tête du CAC 40 (+3,68% à 39,38 €) suivi par Société Générale (+3,57% à 39,36 €), bnp paribas (+2,43% à 51,03 €) et Crédit Agricole (+2,18% à 9,55 €).

Stress-tests : 7 banques échouent

Malheureusement, le scénario le plus défavorable n’a pas épargné 7 établissements, on remarque les mauvais résultats d’ATEbank SA(Grèce), Caisses d’Epargne Espagnoles (Diada, Cajasur, Espiga, Unnim et Banca Civica) et Hypo Real Estate (Allemagne). Les établissements bancals mais aussi bancaires devront trouver une solution auprès de leurs autorités respectives afin d’évaluer leurs besoins en capitaux pour les remettre à flot.

Stress-tests : manque de crédibilité ?

Les tests font polémique ! En effet, certains économistes évoquent leur manque de crédit dans le cadre d’un retour de crise au sein de l’Union. Pour répondre aux détracteurs, Le Comité européen des contrôleurs bancaires (CECB) assure la grande sévérité des scénarios retenus.

Différentes institutions viennent conforter les résultats par des communiqués
très positifs. Ainsi, la BCE confirme la résistance des banques à des tests complets et rigoureux. Le Directeur du FMI, Dominique Strauss kahn
salue l’avancée et félicite l’Europe pour sa transparence. A l’ échelon national, Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France félicite le secteur bancaire français de leur excellente capacité de résistance au stress.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Stress-tests : les banques : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également