Retraite : Baisse générale du niveau de vie, pourtant des solutions pour l’indispensable existent !

Publié le

Hier, jeudi 6 octobre des associations de retraités manifestaient dans de nombreuses villes afin de dénoncer la baisse de leur niveau de vie. Des solutions permettant de bénéficier d’un complément de revenu pour les besoins indispensables existent, mais encore faut-il s’y prendre à temps. Le système actuel de retraite n’est plus adapté...

Retraite : Trouver aussi une solution pour conserver une bonne prise en charge santé !

Les Français sont inquiets pour leur retraite, et ceux qui y sont déjà se plaignent d’une baisse conséquente de revenu.

Hier, jeudi 6 octobre des associations de retraités manifestaient dans de nombreuses villes afin de dénoncer la baisse de leur niveau de vie au moment de la cessation de leur activité professionnelle.

Une chute de revenu qui contraints certaines personnes à réduire leur dépenses sur des besoins pourtant indispensables à cet âge, comme les mutuelles santé. Suite à une hausse de taxe pour les complémentaire santé, les tarifs des adhésions vont prochainement coûter plus cher aux assurés.

Comme aime à le rappeler les différents communiqués de presse, des solutions existent pourtant. Les Français se plaignent d’un système de retraite en décadence, mais ils sont encore bien peu nombreux à agir pour leur futur !

Un exemple cité régulièrement par les agences de presse, ainsi, préfon retraite garantie une rente permettant de conserver un certain niveau de vie sans se priver de l’indispensable.

Exemple :
Préfon Retraite
Préfon Retraite © Fotolia.com

Née le 10 Janvier 1950, Denise a exercé le métier d’infirmière pendant plus de 25 ans à l’hôpital Cochin, dans le 14ème arrondissement de Paris.
Consciente que ses revenus diminueraient à la retraite, elle a souscrit, en 1988, un contrat préfon-Retraite. Un choix d’autant plus pertinent que, malgré un salaire modeste, Denise faisait face à un taux d’imposition relativement élevé car célibataire et sans enfant.

Denise a cotisé au régime préfon-retraite pendant 23 années. Le montant de sa dernière cotisation mensuelle (2010) représente 56€.
Ses cotisations lui ont permis de faire une belle économie d’impôt (déduction totale puis partielle de ses cotisations).
A noter que durant les 23 ans de cotisation, elle n’a racheté aucune année préfon-retraite et n’a pas opté pour l’option de réversion (ses points ont donc été majorés de 5% depuis le 1er janvier 1997).
Celle-ci n’est, en effet, pas réservée au seul conjoint. Une personne célibataire et sans enfant a tout-à-fait le droit d’inscrire une personne de son choix comme bénéficiaire.

Elle percevra dès cette année et à vie la somme nette de 74€ par mois, versée
trimestriellement.
Ce complément de retraite lui permet de payer sa mutuelle santé qui est de 61€ par mois.

Denise va profiter paisiblement et sereinement de ce complément de retraite pendant toute sa vie.

Préfon-retraite : conserver son logement

Une chute de revenu qui a également une conséquence directe sur le budget le plus important des ménage : le logement.

En effet bien souvent impossible de continuer à vivre dans la même habitation qu’avant la retraite qu’on soit locataire ou propriétaire. nombreux sont les retraités qui déménagent pour un logement plus petit et moins cher, même s’il faut pour cela revendre la maison familiale qui leur est chère.

Exemple :

Marcel n’est pas agent du service public, mais cadre dans une entreprise privée.
Né en 1947, il a souscrit un contrat au régime Préfon-Retraite en 1993 sur les conseils de sa femme, Louise, qui travaillait dans l’administration. Son statut d’époux d’affiliée lui permet, en effet, d’avoir droit au régime Préfon-Retraite.

  • De son côté, Louise a, elle aussi, souscrit un contrat Préfon-Retraite dont elle perçoit la rente depuis 4 ans.

Marcel a, au départ, opté pour une cotisation annuelle relativement modeste (765€ en 1993), pour finir par une cotisation annuelle plus conséquente (2.553€ en 2006).

  • Au total, durant ses 14 années de cotisation, il a versé 26.070€. A cela se sont ajoutés des rachats d’années Préfon-Retraite pour un montant de 34.055€, soit 60.125€ en tout.

Marcel a opté pour l’option de réversion pendant la phase de cotisation, c’est-à-dire qu’il s’est prémuni du risque décès.

Si Marcel venait à décéder avant son départ en retraite, sa femme percevrait alors 60% de ses droits acquis.

Comme dans l’exemple précédent, Marcel a pu déduire de ses revenus les cotisations versées au régime Préfon-Retraite.

Il liquidera son compte Préfon-Retraite à 64 ans (préférant ainsi bénéficier de la majoration de 20%). En mars 2011, Marcel aura donc une rente à vie nette de 5.520€ par an versée trimestriellement.

Il aura récupéré tout ce qu’il a versé à Préfon-Retraite au bout de 11 ans, soit à 75 ans (avantages
fiscaux non inclus). Une belle opération selon lui. D’autant plus que son espérance de vie est bien supérieure à 11 ans !

En souscrivant un contrat Préfon-Retraite, M et Mme Miot n’auraient jamais imaginé que ce complément de retraite versé à vie leur permettrait de garder leur logement parisien qui ne serait plus « dans leurs moyens », sans cette rente.

(source des exemples chiffrés CP Préfon / Agence FARGO)

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Retraite : Baisse générale du : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également