Immobilier en Ile-de-France pour les revenus moyens : Un manque de logements estimé à 100 000 !

Publié le

Immobilier Ile de France : Pour résorber la pénurie de logements que peuvent se payer les ménages à revenus moyens en Ile-de-France, il faut construire 100.000 logements, préconise le CESER...
Immobilier en Ile-de-France pour les revenus moyens : Un manque de logements estimé à 100 000 !
©stock.adobe.com

Ile-de-France : il faut 100.000 logements de plus pour les revenus moyens (CESER) :

Pour résorber la pénurie de logements que peuvent se payer les ménages à revenus moyens en Ile-de-France, il faut construire 100.000 logements, préconise le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) d’IDF dans un rapport jeudi.

Si la difficulté à se loger pour les pauvres est un problème national, la région capitale présente aussi la spécificité d’avoir du mal à loger ces 450.000 ménages trop riches pour le très social mais pas assez pour se loger correctement dans le parc privé, soit 9,3% des Franciliens.

Qu’est-ce qu’un revenu moyen ?

Dans cette frange à "revenus moyens" qui va jusqu’à 3.800 euros bruts de revenus mensuels, 292.000 d’entre eux avec 3.500 euros sont éligibles au logement social mais en sont exclus parce que les places manquent ou sont déjà occupées par des plus nécessiteux.

Conséquence : pour se loger, ces ménages s’éloignent du centre, ou bien s’entassent dans des appartements trop petits voire quittent l’Ile-de-France. "Or ce sont justement les actifs dont l’économie de la région a besoin", a insisté la rapporteure, Marie-Anne Belin.

Sortir du manque de logements en Ile de France : Construire plus en zone dense

Pour sortir de ce cercle vicieux qui "pèse sur l’attractivité de la région", le CESER préconise plusieurs pistes.

D’abord construire en zone dense, c’est-à-dire Paris, les 29 communes limitrophes et 39 communes dans l’ouest.

Et construire 10.000 logements par an pendant 10 ans, 5.000 dans le social et 5.000 dans le privé, fléchés vers cette population, soit un effort financier de 1,8 milliard d’euro par an.

Pour cela, il faut faire revenir les investisseurs institutionnels et réorienter certaines aides publiques vers la création d’un parc locatif intermédiaire, ou encore orienter une partie de l’épargne du livret a, de l’épargne d’entreprise et d’Action logement vers ce même type de construction.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Immobilier en Ile-de-France : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également